Aller au contenu principal

17 réfugiés Ukrainiens sont arrivés à Dour

Publié le 14 mars 2022 à 16:34 - Mis à jour le 14 mars 2022 à 17:03

On se rend maintenant à Dour où plusieurs familles Ukrainiennes sont arrivées ce lundi matin vers 11h. Plusieurs camionnettes étaient parties de Mons vendredi dernier pour déposer des dons et ramener des réfugiés. Cette initiative était mise en place par l'ASBL Sequoia en collaboration avec la commune de Dour. 3300 kilomètres plus tard, les camionnettes sont enfin rentrées avec à bord 17 réfugiés Ukrainiens. 

Après 1650 kilomètres et 19 heures de route, les 17 Ukrainiens ramenés du centre de réfugiés de Korczowa en Pologne sont enfin arrivés à Dour. Un soulagement pour eux. Sur place, ils ont été accueilli par d'autres réfugiés Ukrainiens pour faciliter leur arrivée.

“Je suis ici pour aider les nouveaux arrivants à s'adapter, je suis arrivée il y a 1 semaine et donc je suis là pour les rassurer et les guider. Ils viennent d'arriver donc c'est important qu'ils sachent qu'ils ne sont pas seuls donc s'ils ont des questions pour l'administration, je suis là pour les aider.“ - Stasia, une réfugiée Ukrainienne

AVC-TMB1-068150.jpg

 

A leur arrivée, les 17 réfugiés ont également eu la possibilité de rencontrer leurs familles d'accueil. 

“Ce qui m'a motivé à me présenter comme famille d'accueil, c'est quand j'ai vu les images là-bas. Ils sont malheureux, ils ont tout perdu donc si je peux leur apporter un peu de bonheur et les loger le temps que tout se calme chez-eux, je ferai mon possible. Je vais accueillir une maman et son fils de 18 ans qui a des problèmes de santé donc je vais tout faire pour qu'ils se sentent bien à la maison.“ - Muriel, famille d'accueil

AVC-TMB2-068150.jpg

 

Les 3 camionnettes de l'ASBL Sequoia sont parties vendredi soir dans le but de ramener un maximum de réfugiés. Pourtant, à leur arrivée à Korczowa, les bénévoles ont dû faire face à de nombreux refus et désistements.

“Quand on est arrivés là-bas, il y avait eu beaucoup d'intox de la part des Russes qui disent aux Ukrainiens de ne pas se rendre en Belgique car les réfugiés sont traités comme du bétail donc on a eu beaucoup de désistements. Donc on s'est rendus dans un centre de réfugiés de Korczowa et là il faut avoir le coeur accroché.“ - Pierre Degand, administrateur délégué à l'ASBL Sequoia

Pour mettre en place cette initiative, l'ASBL a pu compter sur le soutien de la commune de Dour, très active depuis le début des combats.

“On ne fait que répondre à une demande citoyenne. En tant que commune, on coordonne et on organise pour que les choses se fassent mais c'est essentiellement une mobilisation citoyenne. Ici, il ne s'agit pas de dépenser l'argent public, c'est vraiment une volonté locale rendue possible grace aux dons.“ - Carlo Di Antonio - Dour Demain, bourgmestre de Dour 

Grace à la générosité des donateurs et à la collaboration entre différentes associations, l'ASBL organisera prochainement trois autres trajets.

0 Commentaires
1263 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top