Aller au contenu principal

Direct X

Un clown au pays de la musique classique à Maisières

Publié le 12 février 2021 à 14:21

Quand la magie et la poésie du clown se mêlent à l’enchantement de la musique classique. C’est la représentation du quatuor à cordes formé par des musiciens de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie. La musique classique et l'humour ont fait leur entrée à l’école communale de Maisières pour le grand bonheur des petits. 

36252_ORCW_Ecole_Maisières_LPI-3.png

Puisque les écoles ne peuvent plus se rendre dans les lieux culturels, c'est la culture qui vient à elles. La représentation "un clown au pays de la musique classique" a été proposée aux 3 classes de maternelle. De la joie, de la musique, du divertissement, une symphonie d'émotions pour ces bambins.

"On avait beaucoup de projets prévus, des visites qui ont été reportées ou annulées donc le fait qu'elle vienne vraiment à nous c'est doublement du plaisir. La culture qui rentre dans l'école, c'est vraiment fantastique. Le rire des enfants c'est vraiment le bonheur" s'exprime Céline, institutrice maternelle. 

En partenariat avec la ville de Mons, cette initiative ludique et culturelle priorise les écoles qui devaient assister à la représentation à la salle "Arsonic" à Mons. Un projet qui a pour objectif d'éveiller le sens musical des enfants de façon amusante.

"Les enfants se laissent bercer par la musique, mais aussi ils apprécient énormément le clown. Ils le regardent, on voit les yeux qui se promènent. Ils regardent les émotions aussi que le clown amène puisqu'on voit la tristesse, la joie. Et puis l'importance c'est qu'ils entendent de la musique classique" s'enthousiasme Catherine Houdart, Echevine de la Culture et de l'Enseignement à Mons.

36252_ORCW_Ecole_Maisières_LPI_okok__20210212-24108PM.png

Nez rouge, chapeau melon et salopette d'acrobate, un clown intrusif qui veut casser les codes de la musique classique.

"C'était un peu l'objectif de dire que tout le monde peut jouer de la musique classique et ce n'est pas seulement les musiciens en queue de pie. C'est pour cela aussi que l'habit des musiciens était important. C'était aussi montrer que la musique classique n'est pas si sérieuse que ça et que même un clown peut jouer de la musique et donner envie aux enfants d'en faire autant" explique Anne-Sophie Delire, clown à l'ORCW. 

36252_ORCW_Ecole_Maisières_LPI-2.png

Un style musical habituellement jouait dans de grandes salles de concert et parfois considéré comme très rigide. Le quintette se veut novateur et attache une importance particulière à faire découvrir de grands classiques à un jeune public.

"C'est là que tout se joue, dans les plus jeunes âges. On veut leur faire découvrir autre chose, toutes les sortes de musique. Et la musique classique est tellement importante, elle a influencé beaucoup de musiques d'aujourd'hui. Il est donc important qu'ils aient accès à cette musique. C'est vrai qu'elle est peut-être parfois considérée comme plus austère et dans des lieux peuvent effrayer les enfants, mais aussi les parents. Donc c'est très important qu'on vienne dans les écoles montrer qu'on s'amuse aussi avec la musique classique et qu'on peut découvrir en s'amusant " annonce Jean-Frédéric Molard, violoniste de l'ORCW.

Autant de raisons pour l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie et de la ville de Mons de renforcer la diffusion de cette discipline.

0 Commentaires
279 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
Back to top