Aller au contenu principal

Saint-Ghislain: 8 à 10 millions d'euros pour agrandir le hall de maintenance

Publié le 10 novembre 2021 à 08:24

Ce mardi 9 novembre, c'est le Bourgmestre de Saint-Ghislain, Daniel Olivier qui était l'invité de Justin Ferring et Ameline Delvaux sur le plateaux d'« En direct avec... » et le maïeur de la cité de l'ourse a révélé plusieurs informations importantes.

Bonne nouvelle tout d'abord, Saint-Ghislain est en capacité d'investir et compte bien le faire ! Environ un million d'euros sera investi en moyenne tous les mois d'ici 2024, toutes les communes de l'arrondissement ne peuvent pas se le permettre. « En effet, le projet phare de la fin de mandature concernera les travaux au hall de maintenance. Nous allons agrandir les lieux afin que tous les services administratifs se retrouvent dans un seul et même bâtiment car ils sont un peu à l'étroit en ce moment. À terme, même le CPAS devrait quitter Baudour pour rejoindre Tertre, juste en face du magasin d'alimentation bien connu. Mais cela ne veut pas dire que nous laissons de côté nos châteaux comme nous les appelons. Nous sommes attentifs au patrimoine et ceux-ci seront conservés pour les mariages, les réunion etc » précise Daniel Olivier.

Autre bonne nouvelle concernant la crèche, elle verra finalement le jour à la rue Hautecoeur à Sirault et non aux anciens entrepôts marchandises de la gare. Le Bourgmestre précise : « L'ONE avait donné son accord pour l'implanter à la gare mais ça n'a pas marché. Nous avons alors étudié la possibilité d'aller dans le bâtiment qui se situe derrière l'hôpital EpiCURA mais l'expertise a révélé que la somme demandée est trop importante par rapport à la valeur réelle du bien. La troisième solution sera logiquement la bonne. Nous devons simplement discuter avec le CPAS sur les détails pratiques car le terrain de Sirault leur appartient. Il fait 26 ares et je pense que c'est l'idéal. »

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-11-10%20a%CC%80%2008.29.44.png

Enfin, concernant la propreté, des efforts seront faits pour punir les citoyens indélicats via l'installation de nouvelles caméras de surveillance qui se déplaceront sur le territoire de l'entité. « Nous avons déjà fait l'acquisition de 5 caméras et le budget 2022 prévoit l'achat de 5 autres caméras. Nous en aurons 10 au total mais il y a en tout une quarantaine d'endroits qui posent problème. Les gens ne sauront pas si les caméras sont bien installées ou non dans les boitiers, un peu à l'image des radars. Nous ne souhaitons pas piéger les citoyens et nous continuerons de privilégier la prévention mais il est vrai qu'aux abords des bulles à verre notamment, il y a de plus en plus de déchets. Ce travail sera mené en partenariat avec la zone de police boraine » conclut-il.

0 Commentaires
128 vues
Back to top