Aller au contenu principal

Movember à Ambroise Paré - Dépistage du cancer de la prostate

Publié le 21 novembre 2022 à 15:55

Si le mois d'octobre décliné en rose permet un focus sur le cancer du sein, le pendant masculin, baptisé Movember, vise la sensibilisation aux cancers masculins. Aujourd'hui, l'Hôpital Ambroise Paré avait installé un accueil particulier dans son hall. Un urologue répondait aux questions concernant la prostate, et le dépistage de son cancer. Une démarche délicate, qui touche à l'intimité et où la parole peine encore parfois à se libérer.

Le dépistage, c'est la seule technique qui permet à un traitement médical de ne pas être pris par le temps. Si la détection est précoce, les évolutions positives sont nombreuses, et pourtant, en matière de cancers masculins, comme celui de la prostate, le sujet reste délicat à aborder, voire tabou pour certains.

Première étape, réaliser une prise de sang, et mesurer un marqueur spécifique, le PSA, qui permet aux urologues d'affiner un diagnostic.

Le parcours de dépistage se poursuit donc en consultation, pour obtenir toutes les explications et toutes les réponses aux questions que les patients peuvent être amenés à se poser.

Un dépistage volontaire et ici gratuit, qui pour être pleinement efficace se doit d'être précoce. Un des principaux freins reste l'examen physique, intrusif et qui génère une certaine appréhension.

 

 

 

 

 

 

 

0 Commentaires
165 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top