Aller au contenu principal

Direct X

Mons - ACASA quitte le CPAS pour le CHU

Publié le 08 janvier 2021 à 15:41

C'est l'un des plus importants services à avoir quitté le CPAS pour le CHU, depuis le premier janvier, ACASA, qui coordonne le maintien à domicile, a lui aussi fait le grand saut. Près de 120 agents, aides familiales, aides ménagères, assistantes sociales et administratifs ont gardé leurs fonctions, leurs salaires et leurs avantages, mais travaillent aujourd'hui pour le centre hospitalier universitaire auquel ils sont fraîchement rattachés.

 

ACASA, c'est un service d'aide et de maintien à domicile créé au sein du CPAS de Mons et qui depuis le premier janvier bat pavillon du Centre Hospitalier Universitaire.

Concrètement, un service qui permet aux personnes âgées ou convalescentes de rester ou de réintégrer leur domicile en bénéficiant de l'aide nécessaire.

Depuis de longs mois, le transfert d'activités a été préparé là, comme dans les autres structures qui ont changé de tutelle. Avec une attention particulière parce que la crise sanitaire mobilisait beaucoup les attentions et que le diable se cache dans les détails.

36081_ACASA_CHUPMB_FD-1.png

Ingrid Bériot, Directrice ACASA : "On espère avoir pensé à tout, notre personnel est confiant et motivé. Nos agents sont habitués à être souples en allant travailler chez les citoyens, donc, tout devrait bien se passer"

Katherine Urbain, Coordinatrice ACASA : " les agents sont prêts et la logistique va suivre, les bâtiments, les véhicules ou encore l'informatique

 

Si les limites territoriales étaient celles de la Ville, elles sont aujourd'hui étendues aux communes affiliées à l'intercommunale CHU, Frameries, Colfontaine, Boussu, Quévy, Quaregnon, Saint-Ghislain mais aussi Jurbise. Sans grignoter les prérogatives des acteurs de terrain déjà opérationnels, ACASA viendra compléter une demande toujours croissante en terme de service à la personne.

36081_ACASA_CHUPMB_FD-2.png

Ingrid Bériot : "Nous ne sommes plus tenus à la limite géographique de la Ville et nous allons continuer à collaborer avec les autres communes de l'intercommunale"

Katherine Urbain : "Il y aura certainement des améliorations à apporter, à l'usage, nous verrons comment améliorer ce qui doit l'être"

A l'usage, ce sont de nouvelles habitudes qui vont se prendre, les derniers ajustements permettront à tous de nouveaux développements.

0 Commentaires
658 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
#CLASSIQUE - du 19 décembre 2020
#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
Back to top