Aller au contenu principal

Direct X

" Les jeux vidéos ne sont pas dangereux ! "

Publié le 03 décembre 2020 à 19:20

A quelques jours de la Saint-Nicolas et des cadeaux sous le sapin de Noël, le psychopédagogue de l'UMons Bruno Humbeeck nous parle de l'importance du jeu, mais également des jeux vidéos. 

« Plus que jamais en cette période particulière où le lien social est soumis à une forte tension, le jeu est encore plus important." explique Bruno Humbeeck. "Via le jeu, ce sont des formes d'intelligence qui ne sont pas ciblées par l'école, tout ce qui va permettre à l'enfant d'apprendre sans avoir l'impression de le faire, en prenant au sérieux le jeu. En mettant en place cette forme d'intelligence, cela nous permet de jouer pour gagner pas forcément contre, mais avec quelqu'un ce qui est très utile au développement de chacun". 

Aujourd'hui, le jeu de société reste donc important au sein du foyer familial. Jouer avec les enfants, mais également les laisser jouer, et s'intéresser à leurs jeux, comme les jeux vidéos qui doivent avoir leur place au sein du foyer, de manière contrôlée. 


"On ne doit pas mettre des jeux en place pour éviter les jeux vidéos" poursuit Bruno Humbeeck. " Il faut leur laisser une place, mais éviter leur utilisation abusive grâce à la règle des 3 A : L'accompagnement (s'intéresser au contenu qui est parfois très intéressant comme Assassin's Creed où vous pouvez fréquenter Platon et Socrate. L'autorégulation (fixer des exigences scolaires ou en  terme de sommeil que l'enfant doit respecter) et enfin l'alternance (De temps en temps des jeux vidéos et de temps en temps d'autres jeux).

B9724286910Z.1_20200814162948_000%2BGJ7GG5020.1-0.jpg

Le phénomène Fortnite


"Interdire Fortnite aux enfants serait un peu comme couper les mains des enfants qui jouent à la guerre parce qu'ils font des armes avec leurs mains ! " explique Bruno Humbeeck. "Ce ne sont pas des images violentes ! On joue à la guerre et l'enfant en est tout-à-fait conscient. Un jeu comme Fortnite est un jeu qui stimule aussi l'intelligence collective comme l'intelligence topographique. Savoir se situer dans un espace, ce qu'on utilise de moins en moins aujourd'hui avec les GPS par exemple. Pour les enfants, c'est attractif, et pas addictif. Il ne crée pas d'addiction. On a envie d'y jouer mais il n'est pas dangereux. Il est également un vecteur de lien social. Les enfants en parlent beaucoup dans leur monde réel. En effet, 80% des enfants jouent à ce jeu et c'est parfois difficile pour ceux qui n'y jouent pas d'interagir dans le monde réel. Et en cette période de confinement, ce n'est pas un luxe d'amener nos enfants à en fréquenter d'autres de manière confinée".

Bref, tous les jeux ne sont pas éducatifs mais le deviennent en fonction de l'usage que l'on en a. Sous le sapin, vous pouvez donc prôner l'alternance et offrir un jeu de société ou un livre, aux côtés d'un jeu vidéo. 

0 Commentaires
641 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
#CLASSIQUE - du 19 décembre 2020
#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
Back to top