Aller au contenu principal

Direct X

Judo : Manon Lecharlier a beaucoup appris à l'Euro !

Publié le 05 novembre 2020 à 15:12

Manon Lecharlier n'a que 19 ans, mais c'est déjà un grand espoir du judo belge. La jeune judoka du JC Frameries a participé ce mercredi (4/11) à son premier Euro U21 ! C'était à Porec, en Croatie. Verdict, une défaite, sur le fil. Mais surtout beaucoup de positif à retenir d'un long combat qu'elle aurait pu gagner au 1er tour de sa catégorie (-57kg). 

Comme tous les sportifs de haut niveau, Manon Lecharlier vit une année 2020 délicate à gérer entre confinement, entraînements suspendus et compétitions annulées. Les entraînements collectifs n'ont repris qu'en juillet. Et cette semaine à Porec (Croatie), c'était sa première compétition officielle depuis le confinement de mars. Difficile donc d'évaluer son niveau réel dans de telles conditions, avant d'entamer la compétition...

"C'était assez difficile. D'autant qu'on est une petite nation", commente Manon. "On est bien organisés, bien structurés. Mais les rendori ont lieu depuis des mois dans la même bulle, donc c'est difficile de varier les partenaires et d'évaluer son niveau". 

Le judo est très strict au niveau du protocole sanitaire à respecter. Tests avant le départ, double test et quarantaine à l'arrivée sur le lieu de la compétition, isolement quasi total sur place. Bref, c'est devenu la routine des sportifs de haut niveau, et plus particulièrement des judokas. Et à Porec, pour cet Euro U21, Manon Lecharlier s'y rendait l'esprit serein, mais déterminé. 

"Je suis passés juniors l'année passée. Et du coup je n'avais pas encore fait de compétition internationale. Du coup, je ne m'étais pas fixé d'objectifs. Mais je voulais sortir de là en ayant aucun regret, et en ayant tout donné". 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202020-11-05%20a%CC%80%2015.29.47.png
Manon Lecharlier (JC Frameries) : "Je suis déçue, mais je retiens le positif !"

 

Au premier tour, Manon Lecharlier combattait face à la Polonaise Izabella Socha. Verdict une défaite après un long, très long combat. 

"Objectivement, elle n'était pas plus forte que moi. Je me suis fait mener dès le début du combat. je suis revenue à égalité en fin de combat. Certains estiment que mon mouvement méritait Ippon. Mais l'arbitre en a décidé autrement". 

Ensuite, place au Golden Score. Au bout de ce combat, une seconde de relâchement a suffi à la Polonaise pour mettre Manon au tapis. Dans ce cas-là, le premier qui marque à gagné. 

"Au bout de deux minutes de Golden Score, je commençais vraiment à fatiguer. J'avais beaucoup attaqué et pris le dessus dans ce combat. Mais une seconde d'inattention a suffi. Elle en a profité pour attaquer et me mettre Ippon. C'est dommage. Mais je retiens le positif de tout ça. J'ai fait beaucoup de belles choses et j'ai montré un bel état d'esprit. C'est une bonne expérience. L'année prochaine, je serai encore junior et je viserai vraiment beaucoup de podiums du coup..."

Ambitieuse et sereine, Manon Lecharlier sera de retour en Belgique dans quelques joursn sans savoir de quoi sera faite sa fin de saison, crise du Covid oblige. Elle attend donc 2021 de pied ferme...

 

0 Commentaires
346 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
#CLASSIQUE - du 17 octobre 2020
#CLASSIQUE - du 19 septembre 2020
Back to top