Aller au contenu principal

Direct X

Ils ont croqué local!

Publié le 14 octobre 2021 à 16:37

A l'initiative de l'asbl Good Planet, 400 écoles belges se sont mises en action pour le climat. C'est le cas de l'école fondamentale Pierre Coran à Mons. Aujourd'hui, l'action portait sur l'alimentation durable et locale, première étape d'un challenge qui en compte 5. Les élèves ont donc pour la plupart croqué un fruit ou un légume local.

Pommes et poires avaient la cote aujourd'hui dans cette cour de récréation. Même si les collations saines sont ici fortement recommandées, c'est une action ponctuelle qui était ainsi mise en valeur.

« Nous participons à l'opération Good Planet et nous effectuons 5 challenges et aujourd'hui c'est manger bio et local », explique Sara élève de 5è primaire à l'Ecole fondamentale Pierre Coran.

En plus du simple fait de croquer local, d'autres activités ont également été prévues en classe pour sensibiliser les élèves.

AVC-TMB-064879_2.jpg

« On doit lire les mots et les mettre dans la bonne case, les mots ce sont des noms de légumes », détaille Alessandro.

« En fait je dois placer les mots dans les bonnes cases. Les mots ce sont des fruits et des légumes », précise Noélia.

Et comme l'école propose l'immersion, croquer local donnait l'occasion de pratiquer la langue de Shakespeare.

« En anglais une pomme se dit apple et j'ai un dicton : One apple per day keeps the doctor away » : une pomme par jour garde le médecin éloigné », traduit Paul.

Au delà de cette activité, l'école insiste également pour mettre en avant les collations saines. Les parents ont été priés de suivre le mouvement et visiblement ça marche.

« Tout le monde a respecté la consigne. On avait mis un petit mot la semaine dernière. On avait aussi demandé de respecter les collations saines au début de l'année. De plus en plus d'enfants ont des fruits et des légumes à 10h », souligne Mélanie Waulsort, institutrice.

AVC-TMB-064879_3.jpg

C'est la première fois que l'école s'est inscrite dans le challenge mis en place par l'asbl Good Planet. Elle compte bien réitérer l'expérience et y aller crescendo.

« C'est la première étape pour se lancer. L'année prochaine, on essaiera de faire de la cuisine avec les enfants, avec des produits locaux » promet Mélanie Waulsort.

Après l'alimentation, l'école se lancera d'autres défis : réduire ses déchets, économiser l’énergie ou consommer l’eau intelligemment .

0 Commentaires
532 vues
Back to top