Aller au contenu principal

Direct X

Hornu - Les Maisons de Jeunes veulent accueillir les adolescents

Publié le 16 février 2021 à 16:05

Cette période de congé de carnaval est l’occasion pour certains enfants de retourner dans les Maisons de Jeunes. Celle de Hornu a rouvert ses portes il y a peu et organise cette semaine un stage pour les jeunes de moins de 12 ans. Mais l’institution demande de pouvoir élargir l’accueil aux adolescents…  

Asterix, c’est le thème qui guide le stage cette semaine de Carnaval. Avant de découvrir l’exposition mérovingienne à Mariemont, les enfants peaufinent leur costume en bricolant bijoux et gourdes à potion magique... pour leur plus grand bonheur! 

MJ_2_Filles.png

"Au lieu de rester chez moi à ne rien faire ou à regarder la télé, je peux rester ici à faire des activités créatives avec des amis. Ce n'est pas qu'un stage, c'est vraiment trop bien d'être ici", nous confie, enthousiaste, Elia, 11 ans.

Un avis que partage ses camarades de stage, profondément heureux de retrouver les locaux d’Extranullus. Mais si la Maison de Jeunes recommence ses activités sur place, elle ne peut toujours pas accueillir les adolescents. 

MJ_maison.png

"Le principe d'une Maison de Jeunes, c'est l'accueil, ça veut dire que c'est porte ouverte pour les jeunes. Ce principe-là est terminé pour l'instant car l'accueil est officiellement fermé pour les ados. Par contre, une petite brèche dans le système nous permet d'accueillir maximum huit jeunes de moins de 18 ans pour travailler sur un thème permettant d'éviter le décrochage scolaire ou social. Mais c'est très limité ! ", explique Vincent Impellizzeri, directeur de la Maison de Jeunes Extranullus d'Hornu.   

La distance imposée aux adolescents risque en effet de favoriser le décrochage scolaire ou social. C’est la crainte des Maisons de Jeunes qui demandent aux autorités d’être traitées sur le même pied d’égalité que les écoles et les académies. 

MJ_garcons.png

" On est professionnalisés et on est capables de gérer les jeunes de la même manière que les écoles ou les académies. Je ne vois vraiment pas pourquoi on ne pourrait pas le faire", poursuit le directeur d'Extranullus.

Les Maisons de Jeunes de la Fédération Wallonie Bruxelles feront entendre leurs revendications lors d’une journée d’action prévue le 24 février prochain.  

 

0 Commentaires
502 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 20 février 2021
#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
#CLASSIQUE - du 19 décembre 2020
Back to top