Aller au contenu principal

Vivre Ici

Ghlin - L'éolienne Hydro permet de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre

Publié le 09 décembre 2021 à 10:30 - Mis à jour le 08 décembre 2021 à 19:11

Ce 8 décembre, c'était la journée mondiale du climat. Luminus et Hydro ont organisé une après-midi dédiée à l'énergie verte dans le zoning de Ghlin-Baudour au pied de l'éolienne Hydro.

La journée mondiale du climat, voilà l’occasion de rassembler tous les acteurs qui contribuent au développement durable dans la région montoise et d’ainsi faire le point sur les deux premières années d’exploitation de l’éolienne Hydro, la première érigée dans le parc d’activités et inaugurée en mars 2019.

AVC-TMB-066087_3.jpg

"On a 30 fonderies au niveau mondial chez Hydro et Ghlin est sur la première place du podium au niveau des émissions. On est passé d'une moyenne européenne de 500 grammes de CO2 par kilos d'aluminium produits ici, à 0,28 kgCO2e/kg donc 40 % de moins. Une grosse partie de cette baisse au niveau des émissions de gaz à effet de serre produit par le site provient de l'apport d'énergie renouvelable apportée par l'éolienne. Avec cette éolienne et les deux champs photovoltaïques déjà présents sur le site de Ghlin, on couvre environ 90 % des besoins en électricité aujourd'hui." Jean-Marc Moulin, Sustainability director chez Hydro

Sur le site du zoning Ghlin-Baudour Nord, une deuxième éolienne devrait voir le jour mais puisque 90 % des besoins en électricité sont couverts, à quoi servirait-elle ? 

"On se dirait qu'une deuxième éolienne pour les 10 % qui restent est un peu too much mais ça n'est pas le cas car pour fondre l'aluminium, il nous faut du gaz. Cette quantité de gaz devrait, pour bien faire, être substituée par autre chose. On envisage l'hydrogène. Pour produire cet hydrogène, il faut faire l'électrolyse de l'eau, ce qui demande de l'électricité."

Pour rappel, c’est Luminus qui a construit cette éolienne. Le groupe a déjà 3 autres projets de développement des énergies renouvelables sur Mons-Borinage. 

AVC-TMB-066087_2.jpg

"Un premier projet vient de voir le jour. Il est en partenariat avec IDEA, il se trouve sur le R5 de Frameries où d'ici 2023, 4 éoliennes verront le jour. Le permis est définitif. Un deuxième projet, sur le parc d'activités économiques de Ghlin-Baudour, un ensemble de 5 éoliennes. On devrait recevoir une décision de l'administration vers mai-juin 2022. Ce seront des éoliennes implantées dans des entreprises locales avec des lignes directes. Le troisième projet, qui fait beaucoup débat en région montoise, c'est le projet d'Harmignies où nous avons un projet de 4 éoliennes en partenariat avec une coopérative locale." Xavier Leblanc, directeur du département éolien de Luminus

Le réchauffement climatique n’est pas un concept abstrait. Comme l’a évoqué Grégoire Dallemagne, le directeur général de Luminus, il est important d’électrifier au maximum notre consommation d’énergie, c’est le seul moyen d’arriver à un avenir neutre en CO2 d’ici 2050.

0 Commentaires
224 vues

Sur le même sujet


Back to top