Aller au contenu principal

Direct X

Frameries - ZACC Louis Piérard: des riverains opposés au projet de logement

Publié le 29 septembre 2021 à 16:34

A Frameries, le projet de la Zone d’Aménagement Communal Concerté (ZACC) Louis Piérard se concrétise. Le conseil communal a voté à l’unanimité la vente du terrain à la Société Wallonne du Logement qui envisage d’y construire 400 nouveaux logements. Un projet qui inquiète aussi certains riverains…

ZACC_Louis_1.jpg

Le projet de la ZACC Louis Piérard remonte à plus de 20 ans. 11 hectares de terres agricoles converties en zone d’habitat. Les 15 propriétaires, dont la commune de Frameries, se sont mis d’accords il y a peu pour vendre le terrain à la Société Wallonne du Logement. 30 euros le mètre carré…

" J'ai bien entendu certaines réactions qui s'inquiétaient du montant de 30 euros. Il faut savoir que le terrain n'est pas du tout équipé. C'est un prix confortable pour un terrain où tout reste à faire! Il n'y a pas de voirie, pas d'égouttage, il y a une série d'aménagements coûteux qui seront, désormais, à charge de la Société Wallonne du Logement", précise le bourgmestre de Frameries, Jean-Marc Dupont.

La société wallonne envisage d’y construire 400 logements. Un projet qui effraye certains riverains soucieux de préserver leur environnement. C’est ce qu’ils défendent sur la page Facebook “Frameries, pour une commune plus verte”

ZACC_Louis_2.jpg

La commune de Frameries garde un oeil vigilant sur le projet de construction. Celui-ci devra prendre en compte le schéma directeur repris dans le rapport urbanistique et environnement de la Région wallonne qui fait référence à la densité de l’habitat, la mobilité, l’impact environnemental mais aussi la mixité sociale.

" Nous n'envisageons pas dans ce cadre une collaboration avec la société de logements sociaux. Nous voulons vraiment de la mixité, donc des logements accessibles à la propriété pour les jeunes ménages, les personnes à revenus modestes, des logements moyens ou de standing... Bref, l'avenir, en matière de cohésion sociale, d'aménagement sain et intelligent, repose sur la mixité", poursuit le bourgmestre de Frameries.  

Les riverains, opposés au projet, envisagent de créer un comité citoyen et demandent une rencontre avec la commune pour examiner le dossier en détails. Ce que celle-ci est prête à faire...  

 

0 Commentaires
769 vues

Sur le même sujet


Back to top