Aller au contenu principal

Ecosteryl - 75 ans et une nouvelle machine!

Publié le 22 novembre 2022 à 14:46

Ne dites plus Ateliers Mécaniques du Borinage mais bien Ecosteryl. Implantée à Jemappes et à Mons, l'entreprise fête ses 75 ans. Historiquement dédiée aux machines liées à l'exploitation charbonnière, Ecosteryl a pris un tournant lié à l'environnement en devenant spécialiste du traitement des déchets hospitaliers. Elle présente aujourd'hui une innovation mondiale Made in Borinage.

Voilà la R Steryl, le nouveau bébé fabriqué par Ecosteryl. Cette nouvelle machine va permettre de trier les déchets hospitaliers une fois qu'ils auront été décontaminés via d'autres appareils inventés eux aussi par l'entreprise familiale créée en 1947 à Jemappes.

« Cette machine permet de  trier les déchets décontaminés en trois fractions. Une fraction légère qui pourra être utilisée pour son fort pouvoir calorifique, une fraction recyclable dépendant des spécificités locales et de différents facteurs et une fraction qui devra être éliminée» explique Antoine Mouchati, concepteur de la R-Stéryl et responsable Recherche et Développement chez Ecosteryl.

Ainsi, 80% des déchets hospitaliers peuvent être recyclés. Ils servent par exemple à fabriquer les boîtes, jaunes chez nous, qui permettent de récolter certains déchets issus des hôpitaux. Pour grandir, Ecosteryl, qui produit tout dans la région, met un point d'honneur à travailler avec d'autres partenaires locaux.

« Pour savoir la composition des déchets, on travaille beaucoup avec Materia Nova et les universités ainsi qu' avec des entreprises de la région. On est en croissance, on a de plus en plus de machines à produire. Il y a une certaine partie qui sera sous-traitée toujours à des sociétés de la région car c'est important pour nous de garder cet ancrage local et de stimuler l'emploi » souligne Olivier Dufrasne, Président d'Ecostéryl.

Stimuler l'emploi local c'est le credo d'une société qui, sans rancune , ne vend pourtant aucune machine en Belgique, faute d'une législation adéquate. Ecosteryl exporte dans 60 pays qu'elle a convaincu par son procédé unique au monde.

« Le point tournant a été il y a 20 ans quand on a découvert , avec l'université de Paris notamment, la possibilité de traiter les déchets hospitaliers de manière écologique et durable. On a proposé la première alternative au monde à l'incinération et autres méthodes qui utilisent beaucoup de gaz et d'eau. Aujourd'hui, nous sommes leader mondial mais surtout on offre une solution durable » précise Olivier Dufrasne, Président d'Ecosteryl.

Cette solution durable ne nécessite que de l'électricité. Le défi pour les années à venir sera de pouvoir faire fonctionner les machines grâce à des énergies renouvelables, pour pouvoir continuer à satisfaire les clients, qu'ils soient institutionnels ou privés, sur les cinq continents.

0 Commentaires
194 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top