Aller au contenu principal

Direct X

Dour - Ils se forment à la permaculture

Publié le 14 juin 2021 à 16:09

C'est la pleine saison du jardinage. Certains choisissent d'apprendre de nouvelles techniques et d'échanger leur savoir-faire en suivant des cours. Exemple à Petit-Dour où une formation de permaculture est dispensée de mars à octobre. C'est une collaboration entre l'éco-centre Oasis de Quaregnon, l'ALE de Dour et l'école de promotion sociale de Jemappes-Quiévrain.

Tous les lundis depuis la mi-mars cette quinzaine d'apprentis- permaculteurs se retrouvent sur ce terrain. Leur but : mettre en commun leur savoir et leur savoir-faire en matière de jardinage. Chaque semaine, le programme est différent.

«  Au programme aujourd'hui, on va aller voir les planches de culture et regarder si les limaces nous ont laissé quelques trucs... », souligne Pierre Léger le formateur.

Les participants choisissent alors leur job du jour ; les uns replantent du maïs par exemple, les autres tuteurent les tomates. Ce qui compte c'est l'échange... de quoi motiver les troupes  et trouver des solutions ensemble.

«  On est plusieurs, c'est quelque chose de très chouette donc il y a vraiment une entraide et une solidarité qui se mettent en place. On vient chaque semaine, et du coup on peut refaire à la maison et ça dédramatise et on se sent beaucoup moins seul », sourit Isabelle Bierlaire, participante à la formation.

Son collègue Marcel Bohy enchaîne « Par exemple, Pierra une idée, si on juge qu'elle n'est pas très bonne, on lui en donne une autre et puis on juge avec un troisième et on prend la meilleure. . Ou alors, on assemble les trois et on fait une bonne chose, comme la cuve à eau ».

Une cuve à eau en hauteur qui permet d'alimenter le terrain sans trop se fatiguer : un des principes de la permaculture ! Pour certains participants, jardinier classique à la base, cette formation permet de découvrir de nouvelles techniques. Pour d'autres, il s'agit d'ajouter une corde à leur arc...

«  J'ai toujours travaillé dans le jardin, avec mon grand-père puis j'ai travaillé comme ALE dans les jardins . Je voulais me perfectionner donc je suis venu voir l'an dernier et j'ai continué cette année" , souligne Marcel.

« Je travaillais dans l'événementiel et avec le Covid, je n'avais plus de boulot. Je me suis dit que j'allais profiter de ce temps pour apprendre de nouvelles compétences et rencontrer d'autres personnes qui sont intéressées par la nature, la permaculture et la vie en communauté », ajoute Alexia. 

Les participants dont l'âge varie de 20 à 60 ans viennent d'horizons complètement différents. Au terme de cette formation, ils reçoivent une attestation...

« En suivant on reçoit une attestation de suivi des cours. Il y a certaines personnes qui voudraient se lancer dans le maraîchage et le fait d'apprendre différentes techniques issues de la permaculture, ça les intéresse », précise Pierre léger, formateur.

Pour rappel, la permaculture est une technique de jardinage, mais pas seulement, qui veut rationnaliser l'utilisation de l'énergie. Les jardins en permaculture ont parfois un aspect désordonné mais à bon escient...

0 Commentaires
329 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 19 juin 2021
#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
Back to top