Aller au contenu principal

Dour - Affluence pour l'ouverture du centre de vaccination!

Publié le 12 novembre 2021 à 16:08

La vaccination contre le covid reprend de plus belle! Après la fermeture du centre de vaccination de Colfontaine, une nouvelle antenne vient d'ouvrir ses portes à Dour afin de proposer un service de proximité. Les candidats à la troisième dose sont accueillis sur rendez-vous à l'Office de tourisme du site du Belvédère, tandis que les primo-vaccinés peuvent se rendre directement sur place. Et le moins que l'on puisse dire c'est que la demande est là!

On prend les mêmes et on recommence ! Après avoir assuré la vaccination à l'Espace Magnum, la même équipe reprend aujourd'hui du service dans le cadre bucolique de l'office de tourisme de Dour, sur le site du belvédère. 4 lignes de vaccination sont ouvertes.

« On a une équipe assez stable depuis mars de l'an dernier avec une trentaine d'infirmiers et un pool de 12 à 15 médecins qui se relaient et out une équipe de stewards » détaille le Dr Hubert Pépin, responsable de l'antenne douroise.

« J'ai le rôle d'agent d'accueil ou agent administratif. Aujourd'hui, j'accueille les patients et je les dispatche dans les différents box », souligne Mathilde Baudour, étudiante et membre du centre de vaccination.

AVC-TMB-065430_etudiante.jpg

«  On a repris du service et on est content d'être dans la région. On est heureux de voir que les gens réagissent et font le vaccin. C'est dans la joie et la bonne humeur ! », se réjouit Jean-Pierre Vincent, infirmier.

Une joie et une bonne humeur contagieuse puisque la population est franchement contente de trouver un centre de vaccination encore plus proche que les précédents.

« Comme j'habite à Quiévrain, c'est plus facile que d'aller à Mons ! » souligne Christian Collin.

« Les deux fois précédentes j'étais allée à Mons. Quand j'ai appris qu'un centre allait ouvrir à Dour, j'ai dit génial. Je peux venir à pied ! », sourit Mireille Sartiaux.

A pied ou en voiture puisqu'un large parking permet un accès facile au centre. De l'accueil à la salle de surveillance finale, tout est maintenant bien rôdé pour accueillir rapidement tant les troisième dose que les premières.

AVC-TMB-065430_infirmier.jpg

« Pour le première dose, les gens peuvent venir sans rendez-vous de 8 à 18h du mercredi au samedi. Ce sera du Pfizer pour tout le monde », explique le Dr Pépin.

Les troisième doses doivent elles absolument prendre rendez-vous via internet ou par téléphone, avec la convocation reçue. Chacun a ici des motivations variées pour se faire vacciner.

« Si on veut voir ses enfants et petits-enfants, il faut être en bonne santé. C'est surtout ça » pour Christian Collin

« Ca me paraissait évident. C'est une protection pour nous-mêmes et pour les autres, donc voilà » poursuit Mireille Sartiaux.

« Je n'étais pas contre le vaccin mais j'étais enceinte. J'ai accouché il y a trois semaines et c'était prévu qu'après je ferais le vaccin », explique Adeline Van Lierde.

AVC-TMB-065430_piqure.jpg

Pour le corps médical, le vaccin apparaît définitivement comme la seule porte de sortie au vu de la recrudescence de l'épidémie.

« Les contaminations explosent dans toutes les patientèles. On a énormément de cas positifs depuis 15 jours, trois semaines et des clusters dans certains homes. La vague actuelle impacte moins les hôpitaux que les précédentes, grâce à la vaccination. Il faut se faire vacciner, c'est la seule issue possible » conclut le Docteur Pépin.

Le centre de Dour est d'ores et déjà prévu pour fonctionner jusque février. Après les seniors, les soignants pourront également s'y rendre et peut-être l'ensemble de la population, si le feu vert des autorités est donné fin novembre.

0 Commentaires
1668 vues

Les jobs

Back to top