Aller au contenu principal

Direct X

Collecte Hygea perturbée ce jeudi

Publié le 19 novembre 2020 à 12:18 - Mis à jour le 19 novembre 2020 à 06:26

Collecte perturbée sur l'ensemble de la zone Hygea ce matin. En cause une assemblée générale autour d'une prime de reconnaissance pour les travailleurs lors du lock down entre mars et avril dernier. La direction débloque 68 000 euros à cet effet mais uniquement pour le personnel qui, pour elle, a clairement vu son travail considérablement modifié ou intensifié. La CGSP, elle veut que cette prime soit ventilée sur l'ensemble des ouvriers

 

Si l'ensemble des camions de collecte ont pris leur service à 5 h ce matin, à 7 heures, rendez vous était donné à Havré aux ouvriers des sites de Manage et de Cuesmes pour une nouvelle assemblée générale. L'objet de la discussion : réaffirmer la volonté du personnel de voir la prime de reconnaissance débloquée par Hygea appliquée à tous les travailleurs y compris les intérimaires. La direction estime que seuls les chargeurs et quelques chauffeurs de la logistique non-intérimaires y ont droit.

camion.png

On a l'air de dire que les chargeurs ont eu un travail physique pendant le Covid. Ce travail physique, ils l'ont toute l'année. Ce que l'on a tendance à oublier, c'est l'aspect psychologique de la crise sur tous les travailleurs. Pour nous la prime doit donc être donnée à tout le monde affirme Jean-Marie Oger, président de la CGSP Mons-Borinage-Centre

La prime de reconnaissance concédée par Hygea s’élève à 68 000 euros. C'est une enveloppe fermée. Sur 300 travailleurs, la direction estime que 160 d'entre eux méritent cette prime. Si elle est ventilée sur l'ensemble du personnel, elle serait pour ainsi dire ridicule...

demoortel.png

Nous considérons que cette prime doit venir en reconnaissance des modifications de travail substantiellement modifiées. Si le nombre de bénéficiaires augmente, la prime va diminuer pour chacun. Nous regretterions que cette prime devienne anecdotique alors que le travail ne l'était pas argumente Jacques De Moortel, Directeur d'Hygea

Pendant le lockdown, Hygea a fonctionné avec 70 % d'intérimaires, la demande syndicale à leur égard a un sens pour la direction mais n'est pas pour autant réalisable.  Coté syndical, on ne veut rien lâcher mais pas question de passer par la grève qui fera perdre de l'argent aux travailleurs et qui pénalisera le citoyen.

La prime est due à tout le monde, on ne change pas d'avis. On attend de l'autorité qu'elle accepte notre revendication sans quoi de nouvelles assemblées générales seront mises en place préviens Jean-Marie Oger, Président de la CGSP Mons-Borinage-Centre.

greve-2.png

Et c'est la que ça risque de chauffer, l'assemblée générale de ce matin qui n'est pas assimilée à un arrêt de travail n'a pas été prévue, selon la direction dans le cadre légal, il s'agit pour Hygea d'une action pirate qui s'assimile bien à un arrêt de travail.. Les ouvriers pourraient ne pas toucher leur salaire...

Le travail n'a pas été réalisé, il y a eu un arrêt de travail, nous ne pouvons pas payer des salaires pour des prestations qui n'ont pas eu lieu conclut Jacques De Moortel, Directeur d'Hygea.

Reste qu'il faudra se remettre autour de la table pour aboutir à une solution. Entre une prime qui doit être divisée selon un principe de solidarité ou de mérite, la discussion risque d' être compliquée. Les camions de collecte ont redémarré peu après 9h.

0 Commentaires
6543 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
#CLASSIQUE - du 17 octobre 2020
#CLASSIQUE - du 19 septembre 2020
Back to top