Aller au contenu principal

Direct X

Bravo et merci Élise !

Publié le 10 mars 2021 à 19:12 mer 10/03/2021 - 19:12

Merci Elise !

Une Montoise a conquis le titre de championne d’Europe en athlétisme, une discipline olympique majeure où il est toujours difficile de briller face à la concurrence pour la « petite » Belgique. Ok, c’était un championnat d’Europe particulier après un an de crise sanitaire. Mais cela n’enlève rien,  absolument rien même, à la performance géniale de la jeune athlète du MOHA. Et pour ça : merci Elise !

Merci car, soyons honnêtes, cela n’arrive pas tous les jours que notre petite région de Mons/Borinage soit autant à la fête grâce à un résultat sportif de cette importance. Championne d’Europe quand même… Et de quelle manière s’il vous plaît. Ces derniers mois, Elise a traversé la crise sanitaire sans faire de bruit, mais en bossant dur et en améliorant petit à petit tous ses chronos. 800m, 1000m et surtout le 1500m : sa distance de prédilection. Il y a un mois presque jour pour jour, le 9 février, elle battait d’ailleurs le record de Belgique indoor en 4’05’’71 à Liévin (France). Le record outdoor de Veerle Dejaghere (4’05’’05), vieux de 19 ans ne tient lui plus qu’à un fil. Voilà qui annonçait déjà la couleur pour terminer l’hiver en beauté…

Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202021-03-04%20%C3%A0%2011.33.42.png
Les mois de confinement n'ont pas eu d'effet négatif sur les performances d'Elise Vanderelst

 

Des performances en progrès depuis des mois !

Car 25 jours plus tard, le noir-jaune-rouge dominait la piste de Torun après une course tactique, stressante et palpitante. Qui, devant son petit écran ce soir-là, n’a pas crié : « Allez Elise » ? Disons-le tout de suite, sur ce coup-là, nous avons laissé tomber toute forme d’objectivité, quand à moins de 200 mètres de l’arrivée, Elise Vanderlest a attaqué. Même les réalisateurs polonais en ont perdu leur latin, retrouvant Elise en tête avec près de 10 mètres d’avance dans la dernière ligne droite. Pas un regard en arrière, pas un sourire anticipé. La rage de vaincre, d’un visage pourtant angélique, en route vers son destin !

"Ce résultat, c'est le résultat de mn travail et du travail de mon entourage, dont mon coach, Raymond Castiaux, que je remercie". Elise Vanderelst, lors du retour triomphal de la délégation belge à Bruxelles. Mens sana in corpore sano. Une tête bien faite pour une athlète performante ! 

Championne d’Europe. Non, mais pincez-moi je rêve. De mémoire d’Atout Sports, on n’avait jamais vu ça. Clément Desalle en motocross a échoué 6 fois dans sa tentative de remporter le titre de champion du monde MX1, en terminant 3 fois deuxième et 3 fois troisième tout de même. En judo, Joachim Bottieau a remporté deux médailles de bronze aux championnats d’Europe (2012 et 2013) et dans la même discipline, Anne-Sophie Jura a remporté l’or en 2009, mais c’était en juniors (ce qui n’enlève rien à ce superbe titre). Sur le plan collectif, personne à Mons/Borinage n’a oublié ce soir d’avril 2008, quand Belfius Mons Hainaut terminait… vice-champion d’Europe en finale à Limassol après un match perdu d’un point !

Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202021-03-10%20%C3%A0%2019.32.10.png
Bottieau, Caudron, Desalle, Rousseau, Mons Hainaut et Jura avaient déjà tutoyé les sommets...

 

Elise : l'icône de toute une région !

Dans une discipline peut-être un peu plus confidentielle, Frédéric Caudron, est au final notre plus beau palmarès montois. 25 titres européens (dont 2 au billard à trois bandes) et 12 titres mondiaux (dont 3 au billard à 3 bandes). Mais il est toujours difficile de comparer des poires et des pommes. Alors revenons sur la piste, avec Vincent Rousseau. Le coureur de fond a connu ses heures de gloire au milieu des années 90 avec un titre de vice-champion d’Europe en 94 sur 10.000m et une autre médaille d’argent en 93 lors du championnat du monde de semi-marathon. Des performances mémorables, qu'Elise vient de dépasser en toute élégance, avec en plus, des ambitions pour le futur proche : les Jeux Olympiques !

"Si je vais aux Jeux Olympiques, ce ne sera pas juste pour continuer à apprendre. Aux Jeux, je veux aussi pouvoir performer !" Elise Vanderelst

Tout est dit. Mais en bref, cette image d’une jeune Elise hésitante, brandissant fièrement le drapeau belge pour la première fois face à un parterre de photographes à Torun, sourire aux lèvres, dans un stade désespérément vide, c’était pour nous un sentiment unique. Une joie que seul le sport peut nous procurer. Une joie que l’on espère encore (re)vivre dans un avenir proche. Alors pour tout ça, encore une fois : bravo ! Et merci Elise !

ef60bfbb0e507b8fd467c241df5bdfb2.jpg

0 Commentaires
155 vues

Sur le même sujet


Back to top