Aller au contenu principal

Direct X

Bleusaille à Mons: des rumeurs d'agression?

Publié le 01 octobre 2021 à 16:45 - Mis à jour le 01 octobre 2021 à 17:06

Période de bleusailles pour les étudiants de Mons. Des rumeurs circuleraient sur un groupe de personnes qui agresseraient des baptisés. Bruits de couloirs ou réel danger, nous avons tenté d'y voir plus clair...

"On parle de groupes de jeunes qui se baladeraient dans Mons avec des battes et qui agresseraient des baptisés. C'est une rumeur car personne de notre cercle ici s'est fait agresser après cette rumeur. on ne sait pas d'où cela sort, on dit que cela vient des archis, nous ne sommes pas un très gros cercle et on sait bien qu'il n'y a pas eu d'agressions donc on ne comprend pas très bien. Des agressions dans Mons c'est sûrement vrai mais il n'y en a pas eu chez nous." Simon Thienpont- Président du comité des fêtes du cercle d'archi

Les activités de bleusaille des cercles s'organisent pour la plupart sur le temps de midi et en soirée. Depuis des années, les bleus sont toujours raccompagnés par des personnes baptisées pour garantir leur sécurité. Suite aux rumeurs, le cercle d'archi a pris quelques précautions.

"Ce qu'on fait chez nous de base c'est que les bleus sont raccompagnés par des baptisés jusqu'à chez eux, des points de relais ou jusque la gare. Depuis hier, on a décidé que les bleus ne se baladeraient plus seuls en rue avec leur pancarte et leur déguisement. On leur a dit de soit être en groupe pour vendre et que dès que l'activité est finie, d'enlever leur pancarte et déguisement et que les plumes les raccompagnent jusque chez eux." Simon Thienpont- Président du comité des fêtes du cercle d'archi

Surprise pour la police de la zone Mons-Quévy qui n'a recensé aucune plainte concernant ces possibles agressions! La police compte tout de même renforcer ses patrouilles en cette période de baptême. 

"Lors des périodes un peu plus festives comme les week-end, on met des des forces supplémentaires sur le terrain. A l'approche des baptêmes et des périodes de bleusaille, en général on renforce aussi en incluant dans la période des week-end le jeudi. Lors de nos patrouilles ou via nos caméras, donc on a un système qui visionne les caméras du centre-ville 24 heures sur 24, on a vu aucun comportement suspect envers les étudiants ces derniers jours." Delphin Jadin- Directrice de l'appui de la zone de police Mons-Quévy

Ne pas se balader seul dans les petites heures du matin tout en évitant les signes distinctifs d'un étudiant est vivement conseillé! La police reste disponible et attentive à tout type de fait suspect.

"Cela nous permettra d'orienter nos patrouilles donc si un étudiant voit quelque chose de suspect sans avoir forcément été agressé, il peut nous signaler et on peut alerter une patrouiller qui peut vérifier que tout est "safe" sur le terrain. Delphin Jadin- Directrice de l'appui de la zone de police Mons-Quévy

Tout devrait rentrer dans l'ordre dans la semaine prochaine avec la fin du baptême, chaque étudiant guindaillera dans les locaux de son propre cercle.

0 Commentaires
1366 vues

Sur le même sujet


Back to top