Aller au contenu principal

Direct X

Bienvenue chez Vous - Juin 2019

Publié le 28 juin 2019 à 09:54

Sur l’eau, dans l’eau et même sous l’eau, «Bienvenue chez vous» enfile sa combinaison et vous emmène barboter aux lacs de l’Eau d’Heure.

Au départ, il s'agissait d'assurer la navigation sur la Sambre et de produire de l'électricité, au fil du temps, c'est devenu une station touristique majeure de Wallonie pour ceux et celles qui ne conçoivent pas une excursion sans eau à proximité.

Entre 1971 et 1978, on construit deux barrages et trois pré-barrages sur les communes de Cerfontaine et de Boussu-lez-Walcourt pour former cinq lacs. Le but de ces travaux pharaoniques était triple : approvisionner la Sambre et le canal Charleroi Bruxelles en eau, contrer les inondations et produire de l'électricité. Au fil du temps, le site des Lacs de l'Eau d'Heure (du nom d'un des ruisseaux qui alimente les lacs) accueille de plus en plus d'activités touristiques et sportives.

Avec 600 hectares de plans d'eau et 70 kilomètres de berges, le domaine propose en période estivale plus de 25 activités pour tous les âges et tous les styles. Cependant, les lieux ne fonctionnent pas comme un parc d'attractions avec un prix d'entrée unique. Les différents opérateurs sont indépendants et fixent pour chaque activité leur tarif. Autre particularité, le site n'est pas clôturé et les 100 kilomètres d'itinéraires pédestres et cyclables restent donc en tout temps, libres d'accès.

«Bienvenue chez vous» prend l'eau

L'eau constitue évidemment l'élément vedette du domaine. Pour le découvrir, nous sommes allés à la rencontre de ceux et celles qui font vivre les lieux au quotidien.

Premier rendez-vous, au bord du lac de la Plate Taille, nous retrouvons Laurent. Look de surfeur savamment étudié, il nous accueille sur la plage. Ici, de mai à octobre, il enseigne la planche à voile, le paddle et le kayak aux petits et aux grands. Il est convaincu qu'avec le nouveau matériel tout le monde peut apprendre la planche à voile en une heure parfois même sans tomber dans l'eau. Et selon lui, le lac de la Plate Taille, situé sur un plateau en hauteur, constitue le lieu parfait pour apprendre ce sport.

A quelques dizaines de mètres de la plage de Laurent, se trouve l'aquacentre, un bassin récréatif où Maxime assure, avec trois collègues, la sécurité. Pour les quatre maîtres-nageurs, la tenue de travail a beau être short et tongs, les responsabilités restent importantes : ils doivent veiller sur tous les nageurs, des plus sages aux plus inconscients.

Sous l'eau!

De l'autre côté du lac de la Plate Taille, Thierry et Pascal s'apprêtent à plonger. Cette petite crique à proximité du grand barrage ravit depuis de nombreuses années les amateurs de plongée sous-marine.

Contrairement à la planche à voile, le club de plongée ne constitue pas un lieu d'apprentissage. Ici, on n'accueille que des plongeurs brevetés qui ont déjà suivi une formation dans une école de plongée.

Pour ceux et celles qui n'aiment pas se mouiller, nous avons aussi rencontré la très énergique Lucie qui nous a emmenés dans les entrailles du barrage. Depuis plusieurs années, casquette vissée sur la tête, elle assure les visites guidées du barrage.

Grâce à elle, nous avons appris que le béton du barrage n'est qu'à 80% imperméable. Rassurez-vous, ce n'est pas une erreur de conception, ce choix a été fait pour éviter une trop grande pression de l'eau. En moyenne, 200.000 litres d'eau arrivent à se faufiler jusqu'à la galerie tous les jours.

Plus d'infos, cliquez ici

Avec le soutien de 

0 Commentaires
27 vues

Sur le même sujet


Back to top