Aller au contenu principal

Direct X

Bienvenue chez Vous - Avril 2019

Publié le 23 avril 2019 à 10:15

Entre Ronquières et Strepy-Thieu

Marins d’eau douce, embarquez! On vous emmène visiter ce que le génie wallon a construit de plus impressionnant en matière d’ouvrage d’art : le plan incliné de Ronquières et l’ascenseur de Strepy-Thieu.

Pour commencer, un petit rappel géographique s'impose… Il existe deux canaux qui permettent de relier le bassin de l'Escaut à celui de la Meuse : d'une part le Canal Charleroi – Bruxelles sur lequel se trouve le plan incliné de Ronquières et d'autre part, le Canal du Centre où se dresse l'ascenseur de Strepy-Thieu inauguré en 2002. Avant cette date, le canal suivait, pour partie, un autre parcours qu'on appelle désormais le Canal du Centre historique.

Le plan incliné de Ronquières

Le principe du plan incliné est simple : prenez un bac de 91 mètres de long, 12 mètres de large et 3,70 mètres de profondeur et remplissez-le d'eau. Ouvrez la porte, faites-y entrer une péniche, refermez évidemment la porte et puis faites circuler le bac sur des rails le long d'un plan incliné de près de 1,5 kilomètre.

Le site ne se résume pas à une prouesse technologique, il laisse aussi une belle place aux visiteurs et aux touristes. Vous pouvez, par exemple, vous rendre au sommet de la tour, à 125 mètres du sol. De là, par temps clair, vous pouvez voir les boules de l'Atomium situé à 35 kilomètres de là. Ce serait dommage de ne pas monter là-haut, en effet la tour ne sert à rien d'autre qu'à cela. Dans les années 60, l'heure n'était pas aux économies et la tour fut construite dans le seul but d'impressionner les visiteurs.

Le plan incliné propose aussi un parcours spectacle « Un bateau, une vie » qui permet une immersion dans le monde méconnu de la batellerie. 

Pour en savoir plus : http://walloniebelgiquetourisme.be/fr-be/content/plan-incline-de-ronquieres-un-site-etonnant-et-unique-au-monde

Le Canal du Centre historique

Inauguré en 1917, sous occupation allemande, le Canal du Centre a été creusé pour permettre le transport du charbon issu des charbonnages tout proches. Le problème pour les ingénieurs de l'époque se posait en ces termes : comment faire franchir aux bateaux un dénivelé de 66 mètres ? La solution trouvée, ce sont les quatre ascenseurs hydrauliques toujours en activité aujourd'hui. Les ouvrages fonctionnent avec pour seule énergie, l'eau et le fameux principe d'Archimède.

Aujourd'hui, cette portion de canal n'accueille plus que des plaisanciers. Si vous ne possédez pas votre yacht, pas de panique, des croisières sont organisées pour vous permettre de découvrir les lieux. En effet, sur ce canal, on a plutôt été créatif… outre les ascenseurs, il a aussi des ponts tournants et des ponts levis qui sont actionnés manuellement.

L'ascenseur de Strepy-Thieu

Le clou du spectacle, l'ascenseur de Strepy-Thieu se dresse fièrement sur la nouvelle portion du Canal du Centre. Inauguré en 2002, il était jusqu'il y a peu, le plus grand ascenseur à bateaux du monde. Il permet de lever des péniches de 2000 tonnes sur 73 mètres de dénivelé.

Comme le plan incliné de Ronquières, l'ascenseur de Strepy-Thieu accueille volontiers les visiteurs et les touristes. Au huitième étage, vous trouverez un centre d'interprétation baptisé « Voies d'eau d'hier, d'aujourd'hui et de demain ». L'objectif est de faire comprendre aux petits et aux grands comment a évolué la batellerie depuis 1830.

Avec le soutien de

Wallonie Terre d'Eau

0 Commentaires
34 vues

Sur le même sujet


Back to top