Aller au contenu principal

Direct X

BASKET - La saison 2020-2021 est déjà terminée!

Publié le 11 janvier 2021 à 15:54

La nouvelle est tombée hier matin : les compétitions de basket pour les séniors et les jeunes de U14 à U21 sont définitivement arrêtées. Il n'y a pas de reprise possible suite à la situation sanitaire actuelle. Après le volley, le basket est le deuxième sport à acter un arrêt définitif de ces activités pour la saison 2020-2021. Quel impact pour nos clubs régionaux et comment réagissent-ils à l'annonce ? On a fait le tour de plusieurs coachs et présidents de la région pour recueillir leur avis sur la question ...

La saison 2020-2021 est donc déjà terminée au mois de janvier. Une annonce redoutée mais attendue par les clubs de la région.

"Très honnêtement, ça ne me surprend pas !" explique Jean-Claude Gérard, président du BC Mons Capitale. "Je dirais même que j'apprécie que cette décision tôt aussi vite au moins on peut déjà se préparer pour la saison prochaine. Désormais, on sait sur quel pied danser. C'est une décision rapide que je regrette mais que je comprends"

 Décision logique et qui ne surprend pas

"On s'y attendait depuis un bout de temps" surenchérit son homologue du BCL'9 Flénu, Sébastien Coquelet. "Honnêtement, j'aurais été gêné de reprendre la saison comme annoncé auparavant à la mi-février alors que les coiffeurs et le monde de l'Horeca est toujours à l'arrêt. Il faut être cohérent et il y a plus grave que ça. Certes, le basket et notre passion et ça nous manque. Mais après il faut aussi regarder la situation actuelle et les secteurs toujours à l'arrêt"

Concrètement, jeudi dernier, les différentes fédérations sportives du pays ont eu une réunion avec la ministre des Sports, Valérie Glatigny, ainsi que des experts de la santé. Réunion au cours de laquelle un constat ressortait : la reprise d'une activité sportive pour les plus de 12 ans était difficilement envisageable avant le mois de mars. Le timing pour une reprise correcte était donc trop court.

"La période était clairement trop courte" insiste Jean-Pierre Dechef, président de l'AWBB (Association Wallonie-Bruxelles de basket). "D'autant plus que la ministre des Sports, Madame Valérie Glatigny, avait décrété que la reprise du sport allait s'envisager étapes par étapes. On devine donc qu'une priorité aurait été donnée aux sports extérieurs, suivi des sports intérieurs sans contact avant ensuite les disciplines indoor avec contact comme le basket. On savait pas laquelle de ces étapes allait être envisagée début mars. Et dans l'hypothèse d'une reprise partielle, il ne fallait pas oublier que nous avons besoin d'au minimum une période de 3 semaines de préparation. Dans ces conditions, c'était inenvisageable de poursuivre le championnat de manière décente et cohérente, c'est-à-dire avec au moins une moitié de championnat effectuée"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-01-11%20a%CC%80%2016.04.25.png
Les coachs devront savoir remotiver certains les joueurs après 1 an loin des terrains

La nouvelle est compréhensible pour les amateurs de la balle orange mais reste à voir désormais de quoi l'avenir sera fait. En tout cas, cette année 2020 ne restera pas sans impact sur le moral et la motivation des jeunes.

"La première reprise en août avait déjà été compliquée" précise Julien Huybreck, le coach de la P1 du GGBC Colfontaine. "Il ne faut se voiler la face. Lors du premier confinement, le temps a été très clément et les jeunes ont pu s'essayer à d'autres disciplines comme la course à pied, le vélo ou encore le tennis. La reprise s'annonce très compliquée car certaines personnes vont se dire qu'au final, il y a peut-être mieux à faire que du basket. Il y a en tout cas d'autres options. Il ne faut pas oublier qu'à notre point de vue, au niveau des jeunes, ils vont perdre une année de formation"

Les jeunes vont perdre un an de formation 

"Je pense qu'il va y avoir un double rebond" poursuit le président montois, Jean-Claude Gérard. "Inévitablement certains jeunes n'ont pas eu la chance ou la motivation de goûter à d'autres sports et sont restés chez eux devant la télé, l'ordinateur ou la console. Certains vont donc arriver complètement hors forme voire même en surpoids. L'autre aspect est mental. Combien de jeunes vont revenir en août avec une motivation et une envie de recommencer le basket ? Il faut savoir que cela fait déjà 10 mois que certains n'ont plus eu de matchs officiels. Je pense que pour beaucoup, l'envie de faire du sport se sera un peu estompée"

Autre point important à ne pas négliger : l'aspect financier. Cette saison rien ou presque n'est rentré dans les caisses de nos clubs régionaux. Certes depuis mars 2020, aucune facture n'a été débitée auprès des clubs par l'AWBB mais une question se pose désormais : quid des cotisations déjà payées et des contributions des clubs ? Pour l'instant, il est trop tôt pour répondre à cette question mais l'Association Wallonie-Bruxelles de basket garde cet aspect à l'oeil.

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-01-11%20a%CC%80%2016.07.35.png
La reprise des entraînements n'est toujours pas à l'ordre du jour

 

"Dans un premier temps, on avait suspendu le paiement des cotisations et des assurances" indique le président de l'AWBB. "On avait également annulé la contribution des équipes séniors pour la participation au championnat. Le prochaine décision du comité de concertation, prévu le 19 janvier, sera de se pencher sur le volet financier. Il est entendu qu'il n'est pas raisonnable, voire impensable, de demander une contribution à nos membres s'il n'y a pas de compétition organisée"

Le basket devrait reprendre ses droits en août prochain. D'ici là, une possibilité de reprise des entraînements, de matchs amicaux et de tournois est sur la table, mais rien n'est moins sûr.

 

0 Commentaires
539 vues

#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
Back to top