Aller au contenu principal

Direct X

A 67 ans, Daniel Vandendaul va s'attaquer à sa 15ème Paris-Alsace

Publié le 17 mai 2021 à 18:50 - Mis à jour le 13 mai 2021 à 14:14

Il va sur ses 38 ans et il marche encore plus de 100 km par semaine. Cette longévité, Daniel Vandendaul la doit à une régularité et une motivation à toute épreuve. En 2019, le Lensois avait, malgré tout, décidé d’arrêter la compétition. Une retraite qui n’aura duré que 2 ans car ça y est, il va bientôt reprendre du service. 

Il a repris les entrainements intensivement depuis déjà quelques mois. Et il a déjà une date dans sa ligne de mire: le 25 août. Le Lensois se rendra dans la capitale française pour disputer sa 15ème Paris-Alsace. L’épreuve la plus mythique pour l’ensemble des marcheurs.

"Dans le contexte particulier de la crise sanitaire, l'épreuve s'est réinventée pour pouvoir être maintenue. Et ce réaménagement me convient bien, ça m'a donc convaincu à m'inscrire. Et puis, c'est surtout pour soutenir l'événement. Par respect pour l'organisation, j'ai vraiment envie que l'épreuve reste dans le temps. C'est la plus belle des courses" Daniel Vandendaul

36708_daniel_vandendaul_LGX.jpg

L’épreuve existe depuis 1926 et est menacée par un nombre de participations qui ne cesse de diminuer, surtout cette année. En s’inscrivant, Daniel a donc voulu soutenir une institution très chère à son coeur. Mais en 2021, tout sera bien différent. La course mythique de plus de 400 km sans repos devient une course par étape. Il n'y aura pas de marche de nuit et les distances sont bien plus courtes. Une configuration qui correspond davantage à Daniel qui sera parmi les plus âgés. Mais le Lensois a dû adapter ses entrainements à cette épreuve revisitée et inédite.

"Les distances étant plus courtes, la moyenne horaire sera nettement plus élevée. Je dois donc travailler sur ma vitesse car, avec l'âge, ce n'est vraiment plus mon point fort forcément. Après, je tourne encore à du 9km/h donc si j'arrive à maintenir un rythme de +- 8km/h sur toute l'épreuve, je peux encore bien m'en sortir. Je n'ai pas d'objectif précis, j'y vais pour soutenir l'épreuve. Si il y a un top 5 à la clé, c'est très bien mais si ce n'est pas le cas, ce n'est pas grave. " Daniel Vandendaul

39708_danielvandendaul_LGXPICTo.jpg

L’épreuve initialement programmée début juin se tiendra finalement fin août. Daniel a donc 2 mois supplémentaires pour se préparer. Il s’entraine 6 jours par semaine en enchaînant les sorties plus courtes. En Juillet/août il peaufinera sa préparation dans les montagnes espagnoles pour arriver au top le jour J.

0 Commentaires
180 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 18 septembre 2021
#CLASSIQUE - du 19 juin 2021
#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
Back to top