Aller au contenu principal
Écrit par: Quentin Houdart
jeu 19/05/2022 - 15:56
Ce jeudi, les Ateliers de Mons ont lancé leur nouveau projet d'agriculture sociale et de maraichage. Un concept centré sur un potager adapté aux personnes malvoyantes en collaboration avec les Amis des Aveugles. L'objectif est d'offrir une nouvelle porte à la réinsertion professionnelle des personnes déficientes. Le tout avec des produits respectueux de l'environnement. Françoise inaugure les potagers adaptés ce matin. Au programme : plantation de petits pois. Et pour l'aider, des outils adaptés à son handicap.
Écrit par: Fiona De Paoli
mer 04/05/2022 - 11:52
Le 21 mai prochain, le Cirque du Doudou fêtera ses 30 ans dans ses locaux à Ghlin. Depuis sa création, l'école circassienne a vu passer des milliers d'élèves s'exerçant aux arts du cirque. C'est une école unique dans la région qui propose notamment des cours de cirque aérien. Les mercredis soirs sont comme une bouffé d’oxygène pour ces circassiennes amateures. Le trapèze, le cerceau ou encore le tissu sont leurs terrains de jeu. Une pratique qui demande énormément de compétences.
Écrit par: Virginie Peeters
lun 25/04/2022 - 16:39
C'est le soulagement pour les riverains de Recotri Le permis d'extention demandé par l'entreprise Ghlinoise est refusé. Ce permis a fait l'objet d'un avis négatif tant de la ville de Mons que de la Région Wallonne. Pour rappel, Recotri envisageait la création d’un centre de regroupement de terres à valoriser ainsi que la création d’une centrale à béton de 23 mètres de haut.
Écrit par: Virginie Peeters
mar 29/03/2022 - 17:00
Quand les travaux de la N50 qui relie Ghlin à Mons a fait l'objet de travaux conséquents, une déviation a été mise en place entre les Grands Prés et la fameuse N50. Une déviation très utile et réclamée par les usagers de cette voirie après la fin des travaux. Leur demande a été entendue puisqu'elle devrait rouvrir très prochainement.
ven 25/02/2022 - 10:00
Vous pouvez désormais jeter plus de déchets plastiques dans les sacs bleus P+MC. Pour les trier, un nouveau centre a été construit en août 2020 à Ghlin. Opérationnel depuis novembre dernier, Val’up est géré par les intercommunales IDEA et IPALLE ainsi que les groupes Suez et Vanheede. Un partenariat public privé qui vise, à terme, le tri de 50.000 tonnes de déchets par an. 
Écrit par: Romain Renier
jeu 17/02/2022 - 16:09
On se rend maintenant à Mons. Le groupe Envirolead organisait mercredi après-midi une séance d'information. Elle portait sur le projet d'implantation d'une usine de recyclage de plomb à Ghlin. L'occasion pour les riverains de venir poser leurs questions et de faire part de leurs craintes éventuelles. 
Écrit par: Laura Gilboux
lun 14/02/2022 - 16:12
L'immobilière sociale « Toit&Moi » a pris possession de ses nouveaux locaux depuis quelques mois désormais. Ce nouveau siège social, situé à Ghlin cette fois-ci, vient donc remplacer le bâtiment de la place du chapitre. La nouveauté c'est que la régie et l'administration sont pour la première fois réunies dans ce tout nouveau lieu. Du béton et de l'acier avec un design sobre et épuré, voilà ce que Toit & Moi voulait comme atmosphère pour ses nouveaux locaux. 
Écrit par: Laura Gilboux
lun 14/02/2022 - 15:59
Nouvelles étapes pour le projet de réhabilitation du domaine d’Epinlieu à Mons: la demande de permis a été introduite depuis 3 semaines et l’enquête publique est en cours. Ce projet de nouveau quartier mené conjointement par Toit&Moi et Thomas&Piron avance donc bien. Si tout va bien, la première pierre pourrait bientôt être posée. 
Écrit par: Fiona De Paoli
mer 26/01/2022 - 13:53
Son nom de famille vous dit probablement quelque chose... Marius est le fils du boulanger-pâtissier Jean-Sébastien Demeyer, bien connu des ghlinois. Il suit le parcours de son père et de son grand-père en pâtissant et récemment, il s'est spécialisé dans la confection de chocolats bio et équitables.
Écrit par: Laura Gilboux
mer 26/01/2022 - 11:57
A Ghlin, les riverains de l'entreprise Recotri ont déposé ce matin une pétition contre le projet d'agrandissement de l'usine. Le document, accompagné d'un dossier d'informations de 7 pages a été apporté au service environnement. Le but: faire réagir la Ville, inactive selon les riverains, et faire fermer l'entreprise, ni plus ni moins.  Ils étaient deux à se présenter pour déposer les fameux documents. Mais les deux représentent aujourd'hui plus d'une centaine de citoyens en colère.
Back to top