Aller au contenu principal

Les travaux du domaine d'Epinlieu, déjà pour juin?

Publié le 14 février 2022 à 15:59 - Mis à jour le 14 février 2022 à 16:09

Nouvelles étapes pour le projet de réhabilitation du domaine d’Epinlieu à Mons: la demande de permis a été introduite depuis 3 semaines et l’enquête publique est en cours. Ce projet de nouveau quartier mené conjointement par Toit&Moi et Thomas&Piron avance donc bien. Si tout va bien, la première pierre pourrait bientôt être posée. 

Un début de travaux pour le mois de juin, l'ambition est désormais plus que réalisable pour le domaine d'Epinlieu. Un projet qui a évolué depuis sa première présentation aux citoyens en juillet dernier. Et aujourd'hui ce partenariat public-privé est sur le point d'aboutir.

"Nous avons travaillé conjointement avec la Région Wallonne (qui va délivrer le permis), la Ville de Mons (qui a déposé en premier le dossier en 2016) et la société Thomas & Piron pour sortir un projet qui allait convenir à toutes les parties" Marc Darville (PS) Président de Toit&Moi

AVC-TMB-067440_1.jpg

"Un nouveau quartier et un lieu de vie, oui. Un ghetto, non!" 

Certains riverains étaient inquiets de l'impact de ce nouveau quartier sur leur environnement. Ce à quoi l'immobilière sociale et le promoteur ont longuement réfléchi et travailler. Pour finalement proposer un projet de quartier plus convivial, moins dense en termes d'habitations et qui propose une mixité sociale.

"Nous ne voulons plus créer de ghettos. Nous allons créer 337 logements dont 116 seront publics et le reste sera privé. Nous avons travaillé sur la qualité des bâtiments et des espaces verts. Ca sera de beaux espaces de vie" Marc Darville (PS) Président de Toit&Moi

Malgré des propos rassurants, un projet d'une telle ampleur et d'une telle complexité crée forcément des craintes et quelques polémiques. Récemment, le PTB a affirmé que le prix du terrain avait été bradé au profit de la société Thomas & Piron. Toit&Moi a alors rappelé qu'il fallait avant tout prendre un projet dans sa globalité.

"C'est facile de sortir un chiffre et de dire ce que le privé paie. Il faut plutôt regarder toutes les charges urbanistiques, qui seront toutes prises en charge ici par le privé. Tout ça concerne les espaces publics, la place du marché que nous voulons créer, les routes, les trottoirs, l'égouttage, l'éclairage LED etc" Marc Darville (PS) Président de Toit&Moi

337 logements, 479 places de parkings, 97 garages pour un total de 8 hectares de terrain. Un projet colossal, subsidié à la hauteur de 15 millions d'euros.

AVC-TMB-067440_2.jpg

0 Commentaires
224 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top