Aller au contenu principal

Direct X

Écrit par: Sandro Di Pietro
jeu 21/01/2021 - 13:12
Instituteur à Boussu-Hornu pendant plus de 40 ans, Erik Lecomte a transmis à de nombreuses générations sa passion pour l’histoire locale. Une fois retraité, il a eu l’excellente idée de devenir écrivain. Après un recueil de légendes, sa plume s’est concentrée notamment sur les Hauts Pays qu’il a appris à connaître au travers de ses excursions à vélo sur des routes bucoliques de villages dont il raconte l’histoire en dix chapitres.
Écrit par: Sandro Di Pietro
jeu 14/01/2021 - 13:17
Comme instituteur primaire à Autreppe puis comme directeur des écoles communales de Honnelles de 1955 à 1990, Jacques Charneux a occupé une place privilégiée pour jauger les réalités de son temps. Mais son regard s’est porté aussi sur le passé. Son quatrième livre est consacré au village d’Autreppe et il est intarissable sur le sujet. 
Écrit par: Sandro Di Pietro
jeu 07/01/2021 - 11:57
"Montignies dans le rétro" sous la plume d'un amoureux de ce village classé parmi les plus beaux de Wallonie. Dans ce livre, Alain Ladrière réunit des souvenirs personnels et associe les grands moments de la vie collective des montagnards. Entre l'école, la vie associative, les personnalités et les évènements se dessine une pointe de nostalgie sur la vie d'antan désormais révolue. Notre point de départ: la jolie place Fulgence Masson, espace arboré, et bordé d’habitations de style tournaisien, alternant pierres et briques
Écrit par: Sandro Di Pietro
jeu 17/12/2020 - 11:52
L’histoire des gueules noires est teintée de culture. Le Borinage minier pouvait exploser de joie, de douleur ou d’enthousiasme, ce que de nombreux artistes ont bien compris. Cette culture vivante ne s’est pas éteinte avec la fin d’une aventure industrielle et humaine de 250 ans. Pour laisser place à la défense d’une culture populaire et d’un patrimoine minier liés à l’univers de la mine.
Écrit par: Sandro Di Pietro
jeu 10/12/2020 - 14:44
Au début des années 1960, la fermeture des mines boraines est devenue inéluctable. Le charbon recule devant le pétrole et le gaz. Désormais il coûte moins cher d'importer du charbon que de l'extraire. L’heure de la reconversion a sonné pour la région et pour les mineurs. Avec l’arrêt de l’activité extractive, les Charbonnages du Borinage ne disparaissent pas pour autant. Il reste notamment la délicate question de la réparation des dégâts houillers. Mais aussi la gestion et la vente des biens domaniaux. Il fallait gérer l’après-mine.
Écrit par: Sandro Di Pietro
jeu 03/12/2020 - 13:36
Le 3 février 1720, dans une pâture de Fresnes-sur-Escaut, on repère une veine de charbon de quatre pieds d’épaisseur. Cette découverte va donner naissance au Bassin minier du Nord-Pas de Calais et transformer profondément ce territoire. Non loin de là, dans le Hainaut belge, on exploite le charbon depuis le Moyen-Age. Mais c’est seulement dans la seconde moitié du 18 ème siècle qu’une véritable industrie prend son envol. Le Borinage houiller était né. Son histoire est jalonnée autant de francs succès que de grandes tragédies. 300 ans d’histoire
Écrit par: Sandro Di Pietro
jeu 26/11/2020 - 11:33
La Trouille, une rivière qui traverse une bonne partie du territoire de Quévy et Mons. Elle prend sa source à Grandreng et passe alors par Rouveroy, Givry, Harvengt, Harmignies, Spiennes, Mesvin, Hyon et Mons et rejoint la Haine à Jemappes. Elle était autrefois navigable de Mons à Jemappes.   En 1869, elle fut détournée en dehors de la ville de Mons. La Trouille provoqua à différentes époques des inondations désastreuses. 
Écrit par: Sandro Di Pietro
jeu 19/11/2020 - 11:58
Arthur, Yves et Bruno, 3 prénoms et 3 générations d'artistes, qui ont fait de l'art un métier autant qu'une passion. Si Yves Robbe a choisi la musique, son père Arthur savait faire parler la pierre, on appelle cela la lithographie. Ce grand imprimeur d'art reconnu internationalement a connu une filiation puisque Bruno son petit-fils a repris le flambeau en 1995. Voilà une famille qui a de la suite dans les idées.
Écrit par: Sandro Di Pietro
jeu 12/11/2020 - 13:22
Mons prend une place toute particulière dans l'histoire de la grande guerre. The First and the Last, le premier (John Parr) et le dernier (Georges Edwin Ellison) soldats britanniques tués, l'ont été ici à Mons. Il en est de même pour le dernier soldat canadien du Commonwealth. Ce 11 novembre, ce sont d'ailleurs les troupes canadiennes qui libèrent la ville de Mons et sa région de 4 années d'occupation allemandes. 
Écrit par: Sandro Di Pietro
jeu 05/11/2020 - 13:00
Thierry Luthers, journaliste sportif à la RTBF est aussi taphophile. A ses heures perdues, avec un photographe, il parcourt les allées des cimetières, à la recherche des tombes de personnalités, une véritable passion.

#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
#CLASSIQUE - du 19 décembre 2020
#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
Back to top