Aller au contenu principal

Direct X

Vivre Ici

Un nouvel accord sur le financement de la Zone de secours Hainaut-Centre

Publié le 17 février 2021 à 16:12

Les Bourgmestres des communes hennuyères sont parvenus ce matin à un accord concernant le financement de la zone Hainaut-Centre. Jusqu'ici, les clés de répartition précédentes n'avaient pas fait l'unanimité au sein des communes. C'est désormais chose faite. Une bonne nouvelle pour la zone qui traverse des moments compliqués. Explications avec Jérémie Ulens.

Dans ce dossier, on peut dire qu'il y'avait le feu ! Car malgré les tensions de ces dernières semaines, les 28 communes qui composent la Zone Hainaut-centre devaient se mettre d'accord avant vendredi sur une nouvelle clé de répartition. En clair, la participation de chaque commune au budget de la zone. Faute d'accord en novembre, le gouverneur avait tranché mais là encore, certaines communes avaient introduit un recours. Ce matin, 25 des 28 communes étaient présentes lors d'une réunion du conseil de zone. Et toutes ont accepté la nouvelle clé de répartition

"Nicolas Martin a pris l'initiative pour faire une proposition avec les villes de Seneffe, La Louvière et Saint-Ghislain" explique Eric Thiebaut, le président de la zone.  "Ces communes étaient plus avantagées par les clés de répartition et ont donc fait un effort financier pour essayer de parvenir à un accord financier entre les 28 communes."

Concrètement, cette nouvelle répartition est moins favorable que celle du gouverneur pour Mons et La Louvière. Mais l'augmentation de l'intervention fédérale vient réduire la part initiale de chaque commune.

"On a bénéficié du refinancement du fédéral qui a augmenté sa dotation d' 1.300.000 euros ce qui fait que les communes doivent financer moins de leur côté" poursuit encore Eric Thiebaut. "Un accord a été trouvé même si Chièvres et Lens étaient moins favorables vu que la situation nous est moins favorable, mais on ne veut pas être les obstacles au financement de la zone" analyse de son côté Isabelle Galant, Bourgmestre de Lens. "On est donc partis sur un accord de principe. Tout le monde est en effet gagnant grâce à l'augmentation des recettes par rapport aux chiffres de départ sur le montant, mais sur les pourcentages, une dizaine de communes ont un pourcentage plus élevé que ce que le Gouverneur avait calculé". 

Pour Lens, la dotation pour 2021 s'élèvera à 167.789 euros. A titre d'exemple Mons contribuera à hauteur de 3.385.542 euros et Saint-Ghislain pour 962.146 euros.Cet accord de principe engage les communes jusqu'en 2026. Il doit à présent être validé par les 28 communes sans quoi le gouverneur devra une nouvelle fois intervenir.

 

 

0 Commentaires
446 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 20 février 2021
#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
#CLASSIQUE - du 19 décembre 2020
Back to top