Aller au contenu principal

Un entrepreneur d'Audregnies se mobilise pour l'Ukraine

Publié le 20 janvier 2023 à 15:23

Alors que la guerre en Ukraine a débuté il y'a presque un an, les élans de solidarité se poursuivent dans notre région. Une grande collecte vient d'ailleurs d'être lancée dans les Haut-Pays. Richard, un entrepreneur d'Audregnies mobilise les particuliers, les associations et les entreprises pour récolter vêtements chauds, couvertures ou matériel paramédical afin de les acheminer début février vers l'Ukraine. Nous l'avons suivi. 

« Ici nous allons à Quiévrain pour récolter des colis pour l'Ukraine. Il y aura certainement des vêtements des couvertures et puis on déposera tout au hangar pour faire le tri » explique Richard Bertiau, entrepreneur à Audregnies.

Depuis quelques semaines Richard sillonnent la région pour récolter des dons en faveur de l'Ukraine. Plusieurs institutions mais aussi des particuliers ont décidé de le soutenir, c'est le cas de Hassan.

« Je viens chercher la clé pour le garage. Il y a beaucoup de dons ? » demande le bienfaiteur.

Des cartons, des sacs remplis de couvertures et de vêtements chauds, c'est notamment ce que Richard a récolté. Il peut aussi compter sur l'aide des pharmacies et d'une société douroise pour acheminer du matériel plus spécifique.

«  Il y a du matériel médical et paramédical ; c'est ce que l'association ukrainienne a demandé. C'est vraiment le moment ! Ca va arriver à bon port et à point nommé » souligne Richard.

Car avant de se lancer dans l'aventure, Richard s'est renseigné pour connaître les dons utiles et l'endroit où il pourra les acheminer.

« J'ai contacté l'Ambassade ukrainienne qui m'a renvoyé à l'association renouveau de la nation à Anderlecht qui elle-même m' amis en contact avec une association en Ukraine à Ivano-Frankivsk» précise Richard.

Une ville de l’Ouest de l'Ukraine que Richard compte rallier en deux jours. Il aura en effet près de 1700 kilomètres à parcourir pour porter toute l'aide récoltée dans la région. Son soutien à l'Ukraine ne date pas d'aujourd'hui.

« J'ai une famille ukrainienne à la maison. Déjà au début de la guerre, j'étais déjà disposé à faire un transport. Au vu de ce qui se passe actuellement, vu les bombardements des infrastructures énergétiques, je ne peux pas rester sans rien faire » indique Richard Bertiau.

Avant de prendre la route, Richard et ses enfants trieront les dons, des dons qui sont encore attendus dans différents points de collecte de la région, à l'exception des vêtements déjà suffisants.

« Piles, lampes de poches, petits réchauds, c’est ce qu'on ma aussi demandé de récolter. Moi j'ai de grandes bâches de chantier dont je n'ai plus l'utilité Je vais aussi les envoyer pour protéger les bâtiments » ajoute le donateur.

Autant de dons qui seront certainement les bienvenus dans un pays où la guerre fait rage depuis près d'un an.

 

Si vous souhaitez participer à cet élan de solidarité, tous les renseignements pratiques se trouvent sur cette page 

0 Commentaires
151 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top