Aller au contenu principal

Direct X

Question 3

Publié le 13 septembre 2018 à 11:50 - Mis à jour le 03 octobre 2018 à 10:24 jeu 13/09/2018 - 11:50
Question 3

Certains quartiers à Mons apparaissent comme des zones de non-droit. Faut-il privilégier une politique de tolérance zéro ?

Savine Moucheron - Agora

Oui il faut pratiquer une Tolérance 0 !

La prévention est un outil essentiel toute comme l’éducation dans lesquelles il faut investir pour obtenir des comportements respectueux des autres et de l’environnement dès le plus jeune âge.

Les délits doivent être sanctionnés et sanctionnés rapidement.

Pour atteindre cet objectif il faut plus de policiers sur l’ensemble du territoire : les moyens ont été mis, nous avons besoin de plus d’agents sur le terrain.

Pour les incivilités qui pourrissent notre quotidien, les sanctions administratives permettent de sanctionner rapidement et ce dès l’âge de 14 ans. Il faut pour cela augmenter le nombre d’agents sanctionnateurs en soutien à nos policiers et par ailleurs infliger des sanctions qui soient en lien avec le délit.

Dans les villages, nous souhaitons organiser la mise en place du système de voisins vigilants.

Dans le cadre de notre politique de Mons ville 0 déchet, nous voulons lutter activement contre les dépôts sauvages et développer, pour une meilleure gestion des caméras mobiles, une application qui permette aux citoyens, aux agents communaux de signaler au plus vitre toute incivilité remarquée.

 

Charlote De Jaer - Ecolo   Charlotte De Jaer - Ecolo

La politique de sécurité doit s'envisager son angélisme ni excès, en utilisant prévention et répression.

Nous n’avons pas assez de policiers et cela se ressent sur le terrain ; difficulté de porter plainte le soir au commissariat central, temps d’intervention parfois trop long, commissariats de proximité férmés en soirée, comme celui de la gare, etc.

La zone de police doit devenir attractive afin d’engager les policiers manquants. C’est dans les agents de police qu’il faut investir pas dans les gadgets technologiques.

Les problèmes étant plus criants la nuit, nous proposons la création d’un partenariat local de prévention de la nuit il s'agit d'accord de coopération entre horeca, bar, citoyens et la police pour échanger des informations et permettre de prévenir les délits.

La sécurité routière doit aussi être une priorité, stationnement sauvage, vitesse excessive dans nos quartiers sont devenue la norme par manque de verbalisation de ces incivilités

Même constats au niveau des dépôts clandestins qui ne font qu’augmenter.

Il faut renforcer la cellule incivilités et que les malotrus soient sanctionnés par des travaux d’intérêt général. Tu pollues ? Tu nettoie !

  GLB - Mons En Mieux   Georges Louis Bouchez - Mons En Mieux

Une tolérance 0 absolue. Cela fait six ans que je demande un déploiement d’un réseau de caméras de surveillance. Il faut couvrir l’ensemble du territoire comme cela se fait à Koekelberg. Il faut également engager plus de policiers de terrain et renforcer le rôle des gardiens de la paix. Ils doivent pouvoir sanctionner toutes les incivilités via des amendes administratives. Cela décharge la police mais permet aussi d’enfin sanctionner les dépots sauvages de déchets, les dégradations de l’espace urbain, ceux qui urinent en rue, etc… Enfin, il faut axer la politique criminelle dans la lutte contre le traffic de drogue. 75 secondes pour trouver de la cocaïne à Mons, comme l’a illustré un reportage de la RTBF, c’est simplement fou… Il est donc nécessaire de mettre les moyens sur cette politique.

 

Nicolas Martin - PS   Nicolas Martin - PS

Si vous accordez votre soutien à notre candidat-bourgmestre Nicolas Martin, il ne tolérera aucune zone de non droit : il l’a d’ailleurs déjà prouvé en mettant fin au camp de la route de Wallonie lorsqu’il était Bourgmestre ff en 2014. La sécurité est une priorité absolue pour lui : son objectif est de recruter 20 policiers de proximité notamment pour nos villages, créer une brigade anti criminalité composée de policiers spécialisés pour sécuriser les quartiers sensibles (gare, marché aux herbes, centre de Jemappes etc.), poursuivre le plan caméras qu’il a lancé en 2014 et lutter contre les incivilités, le harcèlement en rue et les cambriolages par une meilleure collaboration avec le parquet.

Par ailleurs, l’Equipe PS mettra en place un grand plan de lutte contre la vitesse dans les villages et quartiers (radars fixes, ralentisseurs …) et s’engage à créer deux nouvelles antennes du service de prévention à Havré et Jemappes-Centre pour y développer les activités avec la population.

0 Commentaires
163 vues

Sur le même sujet


Back to top