Aller au contenu principal

Mons - Messines cherche porteur désespérément

Publié le 16 août 2022 à 15:01

Ducasse de Messines cherche porteurs de géants désespérément ! C'est le cri d'alarme lancé par la responsable de Baptiste, Lalie,Trinette et Biloute, les 4 géants qui animent au mois de mars les rues du quartier de Messines à Mons. Il faut dire que les annulations successives des festivités, depuis 2020, n'aident sans doute pas à renouveler les bénévoles qui font vivre ce folflloke multiséculaire.

« On lance des appels aux porteurs et on n'en trouve pas ! A Ath, Tournai ou Liège, ils en trouvent mais nous on a un mal de chien ! » se désole Annick Pottiez, responsable des géants.

Etre porteur, ça demande bien sûr quelques qualités ! Nicolas et Jean Jean réalisent cet exercice depuis 23 ans. Ils attendent la relève avec impatience...

« On est encore trois porteurs pour les deux grands et on est quatre pour les 2 petits. Il faudrait au moins le double voire le triple pour nous aider » indique Nicolas Glandy, porteur.

« Je n'ai plus 20 ans ! C'est quand même une bonne centaine de kilos sur la tête, même avec les sécurités. Il faut savoir danser, valser, danse commencée, danse terminée ! » s'exclame Jean-Jean, porteur.

L'annonce s'adresse à toutes les personnes bénévoles de plus de 18 ans, homme ou femme. Il faut savoir porter du poids, bien sûr. Une centaine de kilos pour les plus grands géants qui dépassent les 4 mètres. Les plus petits sont plus légers.

«  Biloute et Trinette font 60 kgs. Il y a un harnais qui est posé sur la tête et on sait avancer avec. Je les ai portés tous les deux », souligne Annick Pottiez , responsable des géants.

Pour le reste, être porteur, ça s'apprend sur le tas dans la joie et la bonne humeur.

« On essaie, on pote. Au début, on marche sur le pas sans danser et puis on se lance. Pour être un bon porteur, il faut parfois quelques centaines de mètres. D'autres personnes auront besoin d'une ou deux ducasses » précise Nicolas Glandy.

Outre la ducasse de Messines, les géants sont également appelés dans diverses manifestations folkloriques aux quatre coins du pays. Prochaine sortie prévue le 18 septembre à Liège pour les Fêtes de Wallonie. Les responsables comptent sur vous pour garantir la pérennité de ce folklore qui devait fêter ses 400 ans en 2020.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à contacter Annick Pottiez

0497/173.556.

annickpottiez.messines@gmail.com

 

0 Commentaires
343 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top