Aller au contenu principal

Mons - Atelier jeu d'échecs à la Maison Losseau

Publié le 23 janvier 2023 à 21:29

C'est un jeu qui est particulièrement revenu au goût du jour ces derniers temps, notamment pendant le confinement et avec la sortie de la série « Le jeu de la dame » : les échecs. Ce week-end, la Maison Losseau à Mons organisait un atelier jeu d’échecs. L’occasion de découvrir le jeu et ses règles, ou de perfectionner sa pratique.  

Ce samedi matin, c’est deux salles deux ambiances dans le salon de Léon Losseau. Frédéric est là autant pour apprendre à jouer aux échecs à ceux qui ne connaissent pas les règles que pour donner des conseils à ceux qui veulent perfectionner leur jeu. À la base, Caroline accompagnait son fils qui voulait participer à l’atelier. Finalement, elle s’est prise au jeu et elle est maintenant prête à l'affronter.

"J'ai appris toutes les règles du jeu, avec beaucoup de convivialité. C'est un atelier qui est vraiment familial, très convivial. Ce n'est pas un cours, on sent vraiment que c'est une activité très chaleureuse. Donc je suis très heureuse d'être venue ici. Ce soir, avec Sergio, on va jouer à la maison. Et je pense qu'il peut s'apprêter parce que je suis prête à gagner !" Caroline

Sergio pourra donc désormais jouer avec sa maman. Mais il est tout de même un joueur plus confirmé. Il joue parfois à l'école avec ses amis et voulait ici jouer avec d'autres personnes et découvrir de nouvelles techniques. Pour lui, les échecs sont une véritable passion.

"On m'a déjà offert un livre avec des coups à jouer. Donc je me passionne pour les échecs. Pour gagner, il y a plusieurs astuces, mais la plus connue est celle du coup du berger qui permet, dans une partie, de terminer le jeu en 4 coups." Sergio

On peut le voir lors de l’atelier, les échecs sont un jeu intergénérationnel. Il n’y a pas d’âge, ni même de genre pour y jouer. Et surtout, ça apporte beaucoup aux joueurs. D'une part, jouer aux échecs, c'est passer un moment hors du temps, dans sa bulle, concentré sur son jeu. D'autre part, les échecs ont un aspect éducatif.

"Il y a toute cette démarche d'observation, de compréhension, d'analyse critique, de piste de solution et enfin de prise de décision. Tout ça, ça nous permet, quand on doit aborder une tâche, quelle qu'elle soit, qu'on soit à l'école, qu'on soit à la maison, qu'on soit n'importe où, de pouvoir prendre la bonne décision, en connaissance de cause. Donc on réfléchit avant d'agir." Frédéric Bielik, animateur vacataire au Secteur Éducation permanente et Jeunesse de la Province de Hainaut

Ici, les participants ont droit à un cadre particulier pour jouer : le salon de Léon Losseau. La maison date de la fin du 18e siècle et a été transformée dans le style Art nouveau par Léon Losseau au début des années 1900. Jouer aux échecs dans un cadre pareil, ça rend l’atelier d’autant plus unique.

"C'est ça qui fait aussi l'intérêt de l'atelier, c'est de faire vivre cette pièce qui est vraiment particulière ! Et comme disait l'animateur, d'habitude il joue avec des jeux d'échecs en plastique mais là, il a ramené des jeux en bois car il trouvait que c'était plus adapté au lieu. Nous, ça fait aussi partie de notre stratégie de faire vivre ce lieu, d'y amener de la musique, de la culture, et là, le jeu d'échecs en l'occurrence." Romain Delmotte, animateur à la Maison Loisseau

L’atelier jeu d'échecs est organisé en cycle de 10 séances, une séance chaque samedi matin pendant 10 semaines. Il reste encore 8 séances, donc si vous voulez découvrir le jeu ou devenir le roi des échecs, n’hésitez pas, il est encore temps !

0 Commentaires
95 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top