Aller au contenu principal

Direct X

Lifting colossal pour le Waux Hall

Publié le 01 octobre 2021 à 18:38 - Mis à jour le 01 octobre 2021 à 15:40

Lieu cher au montois, le Waux hall va subir un véritable lifting ces 3 prochaines années. En bien piteux état, le pavillon va retrouver une nouvelle jeunesse et de nouvelles activités horeca. Coût de l'opération 5 millions d'euros hors TVA mais sans impact sur les finances communales

Après avoir investit dans un nouveau grillage autour du Waux Hall, remis un coup de frais au 16 statues, régler les problèmes de stabilité du pavillon et entamer le curage des étangs, la Ville de Mons s'attaque maintenant à la rénovation du pavillon.    A l'avenir, le lieu disposera de 2 espaces horeca : une salle de restaurant de standing de 250 m2 et à l'arrière du bâtiment un espace brasserie ouvert sur le parc . La salle des fêtes, elle sera détruite pour faire place à une structure contemporaine.

AVC-TMB-064562-2.jpg

« La partie arrière va être abattue, c'est une partie qui est venue se rajouter par la suite, aujourd'hui on a un bâtiment principal englué dans un magma de constructions diverses. On veut vraiment remettre en valeur ce bâtiment, avoir des lieux de convivialité, repenser l'accessibilité et revoir l'intérieur qui est complémentent vétuste » Stéphane Bernard (PS) : Echevin des travaux – Ville de Mons

Créé en entre 1862 et 1864 par plusieurs bourgeois montois , le Waux Hall s'étend sur 5 hectares . Il est devient la propriété de la Ville de Mons en 1892 qui en fait un lieu accessible à tous. Et depuis l'endroit reste cher au coeur des Montois

AVC-TMB-064562_3.jpg

Les premiers aménagements autour du Waux Hall ainsi que le curage des étangs ont pu être financés par un subside wallon, pour le pavillon, dont la rénovation coutera 5 millions d'euros hors TVA, rien n'est prévu mais les finances communales , et donc le citoyen, n'en souffriront pas.

« Il faut savoir que ça ne coutera rien aux finances communales. Nous allons mettre les 2 espaces Horeca en concession à des privés. Ces privés vont payer une location mensuelle à la Ville. La somme des locations va rembourser l'emprunt qui sera fait par la ville sur une période de 30 ans. L'opération sera donc totalement indolore » Nicolas martin (PS) : Bourgmestre de Mons

Premiers coups de pioches prévus d'ici un petite année, fin des travaux espérée pour la fin 2024.

 

0 Commentaires
750 vues

Sur le même sujet


Back to top