Aller au contenu principal

Direct X

Les vaccinations ont commencé au Foyer Notre-Dame de la paix à Audregnies

Publié le 07 janvier 2021 à 14:36

La campagne de vaccination a donc débuté ce matin dans notre région. 7 maisons de repos ont reçu hier les précieuses flapules à innoculer aux résidents et aux personnel qui le souhaite. Au Foyer Notre Dame de la Paix à Audregnies, c'était l'effervescence ce matin.

A 8h30, l'équipe de vaccination s’affaire déjà... Il s'agit de préparer les injections puisque chaque petite flapule contient 5 doses de vaccin qu'il faut mélanger avec du sérum physiologique. II ne faut pas traîner, puisque cette manipulation faite, le produit n'est plus valable que 3 heures.

audregnies1.png

« C'est effectivement l’effervescence ! Ce sont les premières doses que l'on doit préparer et administrer. C'est une découverte même si on s'est préparé au maximum. Il y a aussi un peu d'excitation car on est très content de le faire aussi bien pour nous que pour les résidents » Alexandre Czaplicki - Médecin coordinateur Foyer Notre-Dame de la Paix - Audregnies

Et il y a du monde à vacciner ce matin! 95 % des 150 résidents ont choisi de recevoir le vaccin ainsi que la moitié du personnel... Et c'est d'ailleurs celui-ci qui s'y soumet en premier... Et ce n'est pas parce qu'on travaille dans le secteur médical qu'on ne redoute pas le moment. Pas tant pour le vaccin mais surtout pour la piqure...

« Ca s'est bien passé, ça ne fait pas du tout mal, c'est même moins douloureux que la cuti . C 'est important de poser ce geste parce qu'on a la chance de se faire soigner, il faut saisir l'occasion » Céline Restiaux – Aide soignante Foyer Notre-Dame de la Paix - Audregnies

Au foyer Notre-Dame de la Paix, les vagues successives n'ont pas entrainé énormément de cas de covid. Le maximum atteint a été de 8 personnes en avril. Néanmoins, la direction est contente d’être dans les premiers à recevoir les vaccins même si un un peu plus de temps n'aurait pas été du luxe nous confie le directeur de l’institution, Ariel Glineur.

audregnies2.png

« J'aurais bien aimé avoir une semaine en plus pour pouvoir sensibiliser encore un peu le personnel... Mais on est content parce qu'on peut envisager d’autres choses comme un déconfinement progressif puisque 95 % des résidents ont accepté de se faire vacciner. C 'est une petite lueur d'espoir qui arrive tout doucement et un peu plus vite pour nous puisqu'on est dans les premiers à vacciner »

Direction maintenant les chambres des résidents, parmi ceux qui ont choisi de se faire vacciner, Jean-Claude 76 ans... Il est justement un des pensionnaires qui a dévelloper le coronavirus pendant la première vague mais sans symptômes importants.

audregnies3.png

« J'ai eu le corona à la première vague, je me suis dit , il n'y a pas d'avance, il faut faire le vaccin, depuis le 16 mars que je ne suis pas sorti du home, maintenant j'en ai marre, il faut que je sorte » jean-Claude Glineur – Résident Foyer Notre-Dame de la Paix - Audregnies

L'espoir de pouvoir sortir, de revoir ses proches est évidemment une des premières motivations à mettre fin à cette pandémie. Dans 3 semaines, si rien ne change d'ici là, les vaccinés d'aujourd'hui recevront leur deuxième dose.

 

0 Commentaires
1304 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
#CLASSIQUE - du 19 décembre 2020
#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
Back to top