Aller au contenu principal

Direct X

Les Instituts Saint-Luc se mettent en vert!

Publié le 20 janvier 2022 à 16:43

Greented, c'est le nom d'un projet mené aux Instituts Saint-Luc de Mons. Comme son nom l'indique, Greented a l'ambition de rendre l'école plus verte en menant tout une série d'actions liées à la propreté, au recyclage et à l'aide aux élèves. Cette semaine, l'ensemble de l'établissement devait relever plusieurs défis. Parmi les étapes, venir à l'école en vert... 

12h30 c'est l'heure de se mettre en vert dans la cour de l'institut Saint-Luc à Mons. Objectif, tirer une photo des élèves et des professeurs qui ont accepté de relever le défi du jour, un défi qui s'inscrit dans un projet plus large mené à bout de bras par certains.

« Notre but c'est de rendre l'école plus verte. Des professeurs font partie d'un groupe Greented qui veut mettre en avant les actions « vertes ». Ils ont lancé un défi pendant une semaine. Les classes pouvaient se présenter et on avait différents défis à remplir dont celui de lundi qui devait être réalisé aujourd'hui : faire une photo avec le plus de personnes en vert », explique Antoine, Elève de 5è aux Instituts Saint-Luc.

AVC-TMB-066819_green.jpg

Les élèves ont également créé une banderole pour remercier ceux et celles qui veillent chaque jour à la propreté de l'établissement. Il faut dire que l'école a reçu un label qui incite à se mettre au vert.

«  Nous faisons partie d'Ecole plus Propre.Nous devons mettre en place des actions de propreté,... d'où le concours de cette semaine. Nous voulons aussi faire germer des idées pour des actions que nous mettrions en place plus tard », souligne Caroline Wauquier, Professeure d'histoire-géo.

La propreté n'est qu'un des axes défendus par ces professeurs qui veulent une école pus verte. Un magasin de seconde main a également été mis sur pied. Il propose du matériel scolaire mais aussi des équipements pour les cours techniques.

«  On fonctionne par système de dons. Les personnes qui ont du matériel d'école ou des boîtes à outils peuvent nous le donner pour le vendre à un prix démocratique afin de favoriser aussi une économie circulaire » détaille Caroline Wauquier, Professeure d'histoire-géo.

Les bénéfices engendrés par le magasin permettent par ailleurs d'alimenter le fonds social de l'école, un fonds qui vient en aide aux élèves dans le besoin. L'an dernier 400 euros ont ainsi été reversés. Un autre groupe de professeurs se mobilise aussi pour la même cause. Les Lucornes emploient un moyen différent, la vente d'une bière spécialement brassée pour les Instituts Saint-Luc. Cette initiative, très tendance, a un deuxième objectif.

AVC-TMB-066819_biere.jpg

« Les Lucornes, c'est un groupe de 6. Nous voulons mettre en avant les sections techniques et montrer une image positive de l'école aux élèves mais aussi une image dynamique du corps enseignant et de ceux qui font partie de la vie de l'école » insiste Marie-Adèle Dubuquoy, Professeure de français.

Des projets, les Instituts Saint-Luc n'en manquent pas pour répondre aux différents défis de l'école et de la société d'aujourd'hui.

0 Commentaires
2154 vues

Sur le même sujet


Back to top