Aller au contenu principal

Direct X

Le Collège communal de Mons fait participer ses citoyens au nouveau Plan communal de Mobilité

Publié le 21 septembre 2021 à 23:41 - Mis à jour le 22 septembre 2021 à 00:04

Le phénomène de trafic de transit dans les quartiers résidentiels est de plus en plus fréquent. Ce problème préoccupe les habitants concernés mais aussi le Collège communal. C'est ainsi que, dans le cadre de l'étude du nouveau Plan communal de Mobilité de Mons, les citoyens ont été conviés à une réunion participative. Une première qui semble porter ses fruits. 

C’est une première pour le Collège communal mais aussi pour les citoyens. Dans le cadre de l’étude du nouveau Plan communal de Mobilité de Mons, les habitants du quartier Nord-Est, à savoir ceux habitant entre le chemin de la Procession, le chemin de Binche et le chemin de la Masure, ont été conviés à un atelier participatif. Le but ? Confronter le vécu des citoyens aux conclusions des experts.

AVC-TMB1-064369.jpg

« Aujourd’hui, nous sommes avec les citoyens d’un quartier dans lequel le transit est important. Plutôt que de les écouter, de prendre note et finalement de se retrouver tous frustrés, on a décidé de les faire travailler ensemble avec notre bureau d’études du Plan communal de Mobilité ainsi qu'avec un facilitateur pour que chacun puisse s’exprimer » explique Charlotte De Jaer, échevine de la Mobilité et de la Participation citoyenne (ECOLO).

Nuisances sonores, vitesse excessive ou encore non-respect de l’interdiction des plus de 5 tonnes, les citoyens sont installés par groupes et peuvent ainsi exprimer leurs doléances en les indiquant sur une carte qui sera remise au bureau d’études.

« On peut exprimer, dessiner et construire quelque chose de concret par un dessin. C’est intéressant parce que les experts pourront étudier ce que veulent les citoyens. Les gens qui gèrent le trafic sont peut-être des gens qui sont dans des bureaux et qui n’habitent pas ici et ils ne savent pas ce qui se passe » explique un citoyen.

AVC-TMB3-064369.jpg

Les citoyens ont été entendus et des solutions ont été proposées. L’idée est d’aboutir à un plan pour ce quartier Nord-Est qui sera intégré au Plan communal de Mobilité et qui leur sera présenté dans le courant du premier trimestre 2022. Une fois validé par les riverains, une mise en oeuvre effective des mesures sera d’application. Des mesures que les riverains eux-mêmes auront pensées puisque qui connaît mieux son quartier que celui qui y habite ?

 

0 Commentaires
163 vues

Sur le même sujet


Back to top