Aller au contenu principal

Direct X

La 36e édition du FIFM : "Une édition collector"

Publié le 24 juin 2021 à 16:57

Ce jeudi après-midi, le programme du 36e Festival International du Film de Mons a été présenté à la presse. Une édition du festival particulière vu qu'elle se déroulera pour la première fois en été. Mais l'édition 2021 ne sera pas une édition light pour autant

68 films, 88 séances publiques et 21 pays représentés, le tout dans 4 lieux montois : voilà en quelques chiffres ce à quoi ressemblera la 36e édition du Festival International du Film de Mons. Un festival compact et très fourni où l'on garde les mêmes codes que lors d'un festival normal, mais postposé en période estivale.

"Au final, toutes les conditions étaient rassemblées pour mettre en place cette 36e édition" indique le délégué général du Festival International du Film de Mons, Maxime Dieu. "Ce sera une édition spéciale et j'aime dire que cette édition sera collector. Normalement, ce sera la seule édition estivale du festival. On se réjouit de retrouver les salles de cinéma et de pouvoir, de nouveau, partager des choses avec des invités autour de films inédits"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-06-24%20a%CC%80%2017.10.56.png
Maxime Dieu est très heureux de pouvoir présenter un festival "collector" aux passionnés de cinéma

 

Des films inédits qui restent l'ADN du festival montois. Sur les 50 longs métrages diffusés durant la semaine, 30 seront diffusés pour la première fois en Belgique. C'est notamment le cas du film d'ouverture « Un Triomphe » d'Emmanuel Courcol avec dans les rôles principaux Kad Merad et Pierre Lotin. Un film dans l'air du temps et hautement symbolique.

"C'est un film dans l'air du temps et qui parle d'émancipation par la culture" souligne Maxime Dieu. "Cela parle également d'arts de la scène et c'est un peu la rencontre entre le cinéma et le théâtre. C'était une évidence que ce film soit en ouverture de ce festival très spécial. C'est un film plein de joie et de bonheur. Il y a un côté "montagnes russes" dans ce film qui est très bien mené. C'est vraiment l'ouverture idéale!"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-06-24%20a%CC%80%2017.11.27.png
Le film "Un Triomphe" avec Kad Merad et Pierre Lotin ouvrira le festival le 9 juillet prochain

 

Comme chaque année du beau monde viendra également à Mons pour assister à ce festival comme Georges Corraface, Stéphane De Groodt, Audrey Dana et l'immense réalisateur belge Jaco Van Dormael qui sera mis à l'honneur en 2021. Et parmi tous ces grands noms, il y aura également des réalisateurs montois tels que Florian Vallée ou encore Medhi Semoulin. Pour son premier film, ce dernier présentera le documentaire « Résistantes ». Il mettra en lumière le rôle de la femme dans la résistance durant la seconde guerre mondiale au travers de figures locales telles que Marguerite Bervoets et Cécile Detournay. Une véritable fierté pour le jeune réalisateur.

"J'ai toujours suivi le Festival International du Festival de Mons" explique le réalisateur montois, Medhi Semoulin. "Je le suivais déjà quand il s'appelait le "Festival International du Film d'Amour. Mais c'est une immense fierté de pouvoir présenter mon film lors de ce festival! J'ai même un peu de mal à réaliser et je me sens tout petit parmi tous ces grands noms. Cela me fait très plaisir de pouvoir faire découvrir ce film au public. J'espère qu'il va l'apprécier. Mais c'est une très grande fierté en tant que montois d'être dans un festival montois"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-06-24%20a%CC%80%2017.10.14.png
M. Semoulin : "En tant que montois, c'est une fierté de pouvoir présenter mon film au FIFM!"

 

Tous les amoureux des salles obscures sont donc attendus à Mons du 9 au 16 juillet prochain.

0 Commentaires
125 vues

Sur le même sujet


Back to top