Aller au contenu principal

Direct X

Infrabel installe des traverses innovantes qui seront produites à Baudour !

Publié le 06 mars 2021 à 20:00

C’est une innovation inédite dans le monde ferroviaire européen. Et c’est aussi une petite révolution pour l’environnement : Infrabel vient d’installer des traverses, plus communément appelés des « billes de chemin de fer » plus vertes sur son réseau. Une technologie révolutionnaire qui sera produite chez nous à Baudour. 

Les premiers modèles de ces traverses "nouvelle génération" ont été posées ce weekend sur la ligne reliant Puurse à Anvers. Désormais, ces éléments qui permettent de fixer les rails ne sont plus constitués de ciment mais... de souffre! Un matériau qui est bien plus écologique. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les premiers modèles ont symboliquement été teintés de vert.

"Sans ciment, une traverse émet beaucoup moins de CO2 dans l'atmosphère. Par traverse, on passe de 75kg à 45kg, soit une diminution de 40%" Emmanuel Heylen - Ingénieur au bureau d'étude de la voie - Infrabel

36375_traverses_infrabel_LGX2.jpg

Une innovation unique en Europe

Infrabel devient ainsi le premier gestionnaire d’infrastructures ferroviaires en Europe à adopter des traverses plus respectueuses de l’environnement. Le matériau choisi a également pour avantage d’être totalement recyclable puisqu’il peut être réutilisé à l’infini. 

"Cette traverse peut être fondue. On peut ainsi récupérer les matériaux et refabriquer une nouvelle traverse. Ce qui n'est pas le cas avec un béton classique" Emmanuel Heylen - Ingénieur au bureau d'étude de la voie - Infrabel

L’innovation permet aussi de valoriser le souffre qui est en fait un déchet de l’industrie pétrolière. Les avantages sont donc multiples.

36375_traverses_infrabel_LGX3.jpg

Une production 100% baudouroise

Ces traverses révolutionnaires seront produites dés le mois d’août 2021 sur le site de Baudour. Au départ, elles seront destinées uniquement au réseau belge. Mais l’ambition de la société De Bonte est d’exporter cette technologie dans d’autres pays d’Europe.

"Sur notre site de Baudour, on ne va pas seulement installer une ligne pour les traverses, on va également installer une ligne pour les tuyaux et d'autres produits. Et nous avons aussi l'idée d'exporter cette technologie en France, en Allemagne et aux Pays-Bas." Pascal Blommaert - CEO De Bonte

La firme De Bonte produira 25 000 pièces par an pendant 8 années. Un contrat d’envergure qui boostera évidemment l’emploi dans notre région. Avec cette innovation, l’entreprise particulièrement soucieuse de réduire son empreinte environnemental, devient une pionnières sur le marché mondiale.

0 Commentaires
619 vues

Sur le même sujet


Back to top