Aller au contenu principal

Direct X

Ghlin - Bientôt un nouveau quartier avec 105 logements?

Publié le 20 avril 2021 à 15:53

Un nouveau quartier résidentiel pourrait sortir de terre d’ici quelques années à Ghlin. Ce projet, du promoteur SBMI, pourrait alors s’étendre sur 3,4 hectares et prendra place autour de la rue du Temple, de la rue des Déportés et de la Rue Emile Limauge. Au total, une centaine de logements pourront être construits. 

C’est un projet colossal dans lequel vient de se lancer l’entreprise ghlinoise SMBI. Car si le nombre de logement précis n’est pas encore défini, il tournera autour d’une centaine d’unités. Une nouvelle aventure immobilière que la société mènera toute seule, sans aucun autre partenaire.

"Nous travaillons dans le désamiantage mais aussi, et c'est moins connu, dans la construction. L'opportunité d'acheter la ZACC 17 (Zone d'aménagement communal concerté) s'est présentée. C'est situé à 600m à vol d'oiseau de notre entreprise et cela nous permettra de développer nos projets de construction"  François Goudaillez - Administrateur-Délégué de SBMI

36590_projet_immobilier_ghlin_LGX2.jpg

Un projet respectueux de l'habitat et de l'environnement

Ce projet concerne à la fois des maisons unifamiliales de 2, 3 ou 4 façades mais aussi plusieurs immeubles à appartements. Ce nouveau quartier aura des voiries autonomes et chaque bâtiment ne dépassera pas les 12 mètres de hauteur. L’objectif étant que ce nouveau quartier puisse parfaitement s’insérer au sein du quartier déjà existant. 

"Le quartier sera ouvert avec le plus d'espaces partagés et verdurisés possibles afin de limiter l'impact sur l'environnement et l'habitat" Michel Fumière - Directeur Général de SMBI

36590_projet_immobilier_ghlin_LGX3.jpg

L'entreprise SMBI voulait également un quartier tourné vers l’avenir. Les logements seront donc au maximum durables et basse énergie.

"Tous les systèmes qui sont énergivores seront optimisés sur base d'études. Nous voulons également un apport d'énergie le plus renouvelable possible. L'objectif est de pourvoir chaque unité de logement de 1 ou 2 panneaux photovoltaïques. Mais aussi de produire l'eau chaude avec des appareils basse-énergie et pratiquement autonomes comme des pompes à chaleur." Michel Fumière - Directeur Général de SMBI

La présentation du projet a été faite par vidéo. Celle-ci a été diffusée pendant 2 jours à destination des riverains. L'entreprise attend désormais les remarques qui vont être centralisées par la Ville de Mons. L’enquête publique est, quant à elle, encore en cours. Si le permis est accordé, les premiers coups de pelles sont attendus d’ici 8 à 10 mois.

0 Commentaires
749 vues

Sur le même sujet


Back to top