Aller au contenu principal

Direct X

Et si les chiens pouvaient détecter le covid ?

Publié le 09 janvier 2021 à 14:18

Les chiens renifleurs sont-ils capables de détecter les malades du covid? L’idée fait son chemin un peu partout dans le monde et aussi chez nous. Une vaste étude belge est d’ailleurs en cours: 400 volontaires ont accepté de donner des échantillons de sueur qui permettront de tester et d’entrainer les chiens. Ce week-end à Jurbise, 50 personnes avaient répondu présents pour participer à cette étude. Ils sont répartis en 2 groupes de 25 personnes et ils se relaient dans une petite pièce pour placer eux-mêmes les cotons qui récolteront leur sueur.

"C'est rapide et facile. 5 cotons sous chaque aisselle, 5 à l'aine, on attend 30 min et c'est terminé ! " nous explique Dany, un des volontaires. Même constat chez Patrice qui est heureux d'avoir participé à l'étude "Ce n'est pas grand chose mais quand on a la possibilité d'aider, je crois qu'on devrait tous le faire."

Sur place, un médecin est présent pour réaliser des tests PCR. Il est en effet indispensable pour l’étude que tous les volontaires soient négatifs pour ne pas tromper les chiens. Ils doivent également remplir un document avec de nombreuses données médicales.

"Nous sommes en phase de validation donc nous devons être certains qu'il n'y a pas une autre maladie qui interfère dans cette enquête. Les chiens ne détectent pas le virus en tant que tel mais plutôt une molécule. Il ne faut donc pas qu'ils soient trompés par une autre maladie qui sécrèterait une molécule similaire." nous explique Miguel Stevens, vétérinaire et membre du comité directeur de l'étude.

Les chiens peuvent-ils sentir le covid? Rien n'est encore sûr...

"Les tests effectués à l’étranger sont prometteurs mais pour l’instant, nous parlons toujours au conditionnel" poursuit le docteur Stevens. Depuis deux mois, les chiens belges sont confrontés à des échantillons de personnes positives pour qu’ils assimilent cette odeur. Grâce à cette récolte, on pourra ensuite voir s’ils arrivent à faire une différence entre des échantillons positifs et négatifs.

"L'idéal serait de pouvoir mettre des chiens renifleurs dans des grands rassemblements comme les aéroports ou les gares. Cela se fait déjà en Finlande ou à Abou Dabi. Mais aussi, pourquoi pas, dans les événements comme les festivals. Nous pourrions aussi mettre des plus petits chiens dans les maisons de repos ou les écoles. Cela permettrait de réouvrir les écoles plus rapidement." - Miguel Stevens, vétérinaire et membre du comité directeur de l'étude.

L’expérience est menée sous le contrôle des universités de Gand et de Liège. Si l’étude est validée, les chiens renifleurs pourront donc être formés à ce type de détection.

0 Commentaires
300 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
#CLASSIQUE - du 19 décembre 2020
#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
Back to top