Aller au contenu principal

Direct X

Du beau monde pour le 7e festival "Accordéons-nous"

Publié le 27 août 2021 à 15:53

L'accordéon était roi toute cette semaine au Conservatoire royal de Mons avec le 7ème Festival Accordéons-nous. Au programme, des masterclass, des démonstrations mais aussi des concerts et des concours. Pour cela, des artistes étaient venus des 4 coins du monde. Et en tête d'affiche, on retrouvait un duo russe 

Ils s'appellent Evegnia et Artem et durant 1h, ils ont proposé un moment de légèreté à leur public grâce à leur instrument favori. L'accordéon qu'il pratique depuis leur plus jeune âge et qui leur a permit de remporter les grands concours internationaux organisés par le festival montois en 2019. Un retour dans la Cité du Doudou pour ces 2 jeunes talents, après 2 ans loin de la scène à cause de la crise sanitaire.

"Je suis très content d'être de retour à Mons" indique Artem Malkhasian, 1er prix catégorie Sénior Classique lors de l'édition 2019 du concours. "En plus, c'est notre premier concert en dehors de la Russie depuis près de 2 ans"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-08-27%20a%CC%80%2016.03.21.png
Evegnia et Artem, deux jeunes talents russes venus en représentation à Mons

 

"Nous avons vu plein de gens que nous connaissons" poursuit Evegnia Chirkova, 1er prix catégorie Sénior Variété lors de l'édition 2019 du concours. "Ce sont des personnes que nous apprécions, qui comptent dans le milieu de l'accordéon et qui nous avaient beaucoup manqué. C'est un très beau jour pour nous aujourd'hui. Nous allons nous en souvenir pendant de longues années"

Vu le contexte actuel, les distances devaient être respectées entre les spectateurs lors des concerts et le port du masque était de rigueur. Mais cela n'a pas empêché le public d'apprécier le moment.

"J'ai trouvé que c'était un superbe concert" confie Marie-Christine. "C'est très rare de pouvoir vivre un tel concert en live. Je trouve que c'est une très belle organisation et un très beau festival. Les deux jeunes que nous avons vu ce vendredi sont exceptionnels"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-08-27%20a%CC%80%2016.04.09.png
Le public était présent après 2 ans d'attente et malgré les règles sanitaires à respecter

 

"Je suis un organisateur très content" avoue Olivier Douyez, président de l'asbl Accordéons-nous.org. "C'est le premier concours qui reprend dans le monde depuis plus d'un an et demi. Nous sommes très content même si nous avons un peu de candidats que les dernières années. Nous avons 41 artistes mais il faut se dire qu'à cause de la crise sanitaire, les chinois, les russes ou encore les serbes n'ont pas pu venir. C'était vraiment une période très compliquée à gérer. Mais nous sommes content car nous sommes parvenus à organiser cet événement"

L'objectif du festival Accordéons-nous est d'aider à faire évoluer le milieu et surtout de faire de Mons la capitale européenne de l'accordéon. Un instrument fascinant mais non moins complexe. Un atelier de réparation et d'entretien d'accordéon se déroule donc à quelques mètres de la salle de concert.

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-08-27%20a%CC%80%2016.10.35.png
Lors du festival, il est aussi possible de rencontrer un facteur d'accordéon et de réparer son instrument

 

"L'accordéon est un instrument très complexe" précise Tonino Alessandrini, facteur d'accordéon. "Il y a beaucoup de détails et l'instrument est divisé en plusieurs parties. C'est un métier très précis où il faut savoir beaucoup de choses. C'est un métier qui demande aussi beaucoup de temps d'apprentissage mais c'est quelque chose de très passionnant"

Beaucoup de temps et d'entrainements aussi pour atteindre le haut niveau. Artem et Evgenia auront fait rêver les amateurs du genre et d'autres représentations sont encore organisées jusqu'à ce dimanche. Toutes les informations sont à retrouver sur le site internet

 

0 Commentaires
88 vues

Sur le même sujet


Back to top