Aller au contenu principal

Direct X

De plus en plus de Belges vont se coiffer en France...

Publié le 14 janvier 2021 à 15:10

Deux mois et demi maintenant que les coiffeurs sont fermés en Belgique et pas de perspective de réouverture. Coté français les affaires marchent bien puisque lassés d'attendre, les frontaliers n'hésitent pas à traverser la frontière pour se refaire une beauté et parfois plus loin qu'on ne le pense.

Quarouble, petit village français situé à quelques km de Quiévrain. Sur cette avenue, Virginie Grattepanche coiffe ses habitués mais aussi de nouvelles clientes tout droit venues de Belgique.

« Elles viennent surtout pour les colorations et les mèches mais j'en ai quelques une qui viennent toutes les semaines pour se faire un brushing, elle se font une petite beauté en attendant la réouverture de leur coiffeur en Belgique... » Virginie Grattepanche - Coiffeuse à Quarouble.

coif1.png

Et les coiffeurs ne manquent pas outre Quièvrain . Certains n'hésitent pas à faire plus de 20 km pour carrément se rendre du coté de Valenciennes, par exemple à Anzin chez Emilie Wannepain... Et si elle aussi enregistre des clientes belges supplémentaires en cette période, elle a assez bizarrement son lot d'habituées...

« Quand je leur pose la question, elles me disent que c'est plus rapide chez nous mais aussi moins cher ... Je ne sais pas pourquoi.. . Comme chez nous je suppose, les chaines sont plus chères que les petits salons indépendants. » Emilie Wannepain – Coiffeuse à Anzin.

coif2.png

Les coiffeurs français ont du fermer comme chez nous début novembre, sauf que pour eux, l’arrêt de travail s'est limité à un mois... Ils comprennent parfaitement le désarroi de leurs collègues Belges.

« Je suis de tout coeur avec eux, pour nous ce n'était déjà pas évident un mois de fermeture, on était vraiment content de reprendre » Virginie Grattepanche - Coiffeuse à Quarouble.

Reste que ce soir de nouvelles mesures vont être annoncées en France et pas dans le sens d'un relâchement... La refermeture des salons de coiffure ne serait pas l'ordre du jour, par contre les horaires pourraient changer avec un couvre- feu à 18h...

« Si c'est couvre feu à 18 h, ça ne change rien pour moi, par contre si c'est confinement général les week-ends, ça sera une grosse perte la journée du samedi. Il faudra alors que j'ouvre lundi, mon jour de repos, pour compenser... » Emilie Wannepain – Coiffeuse à Anzin.

Et justement, c'est en général le samedi, que les clients belges passent la frontière pour se faire un petite beauté...

0 Commentaires
536 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
#CLASSIQUE - du 19 décembre 2020
#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
Back to top