Aller au contenu principal

Direct X

Cyclisme : Sébastien Grignard pro dès 2021 chez Lotto Soudal !

Publié le 20 octobre 2020 à 08:30 - Mis à jour le 20 octobre 2020 à 09:00

Sébastien Grignard commence à se faire un nom. Le Ghlinois de 21 ans termine sa 3e saison chez les U23 de Lotto Soudal. Une saison particulière évidemment vu la crise sanitaire. Mais dès cet hiver, il va se préparer pour la 1e fois à vivre dans le giron de l'équipe professionnelle de Lotto Soudal. Une étape qu'il attendait forcément dans sa jeune carrière. Nous l'avons rencontré chez lui, à Ghlin, pour faire le point sur son évolution dans le peloton...

2020 restera donc une année particulière. Sébastien Grignard voulait démontrer sa valeur. Iil n'en a eu que très peu l'occasion. "J'avais bien débuté la saison avec une 3e place sur la course Bruelles-Opwijk. Mes objectifs arrivaient avec Gand-Wevelgem, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Mais toutes ces courses ont bien sûr été annulées..." Le calendrier professionnel UCI, réadapté, a permis au peloton de courir le Ronde et Gand-Wevelgem, ces classiques de printemps, en plein mois d'octobre. Seul l'Enfer du Nord a finalement été annulé. Mais toutes ses courses n'ont pas été recasées dans le calendrier Espoirs. 

Mais depuis la reprise en août, Grignard a fait le job. Sur ce mois d'octobre, il a brillé sur Paris Tours Espoirs (34e) avant de prendre la 8e place sur le championnat de Belgique U23 sur route à Affligem. Le chrono national U23 a lui été annulé. Il devait se tenir ce dimanche 25 octobre pour clôturer la saison. Le Chrono, c'est sa spécialité. En 2017, il avait raflé les deux titres nationaux (route et chrono) chez les Juniors. Mais il avait surtout empoché la 3e place du chrono Juniors aux championnats d'Europe. C'est donc avec ce CV qu'il entame sa carrière pro. "On n'a pas établi de programme spécifique. Lotto Soudal compte énormément sur les jeunes coureurs. La philosophie de l'équipe évolue dans ce sens-là. Et les dirigeants de l'équipe savent très bien que c'est compliqué de faire des résultats dès le début. Mais Lotto-Soudal le sait et ils vont nous laisser grandir."

Chez les juniors, Grignard avait aussi épinglé une 4e sur Roubaix. Les classique flandriennes sont clairement ses préférées. "Oui, j'aime beaucoup ces courses-là ! J'ai le format qu'il faut pour briller sur les pavés.Et je connais déjà bien ces routes-là." Grignard a hâte d'en découdre. Il aura 22 ans en avril prochain. Un âge auquel les stars actuelles du peloton ont déjà brillé. Pogacar (22 ans), Bernal (22 ans), Evenepoel (20 ans) et bien d'autres se sont déjà fait un palmarès chez les pros ! "Bien sûr, ça ne me laisse pas indifférent. J'ai couru avec Pogacar chez les juniors sur certaines courses. Quant à Remco, c'était mon camarade ce chambrée pour les championnats du monde chez les juniors. Ces gars-là restent des cas à partt au niveau du talent pur, mais c'est motivant de voir ce qu'ils réalisent...

0 Commentaires
307 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
#CLASSIQUE - du 17 octobre 2020
#CLASSIQUE - du 19 septembre 2020
Back to top