Aller au contenu principal

Boulangerie - Les prix qui augmentent et les conséquences

Publié le 28 juin 2022 à 12:05

Vous l'avez constaté et le constaterez encore, le prix des produits de boulangerie ne cessent d'augmenter. Cette augmentation a un impact sur les clients mais en amont sur les boulangers et ceux qui les livrent. C'est le cas de l'entreprise Paniblond, installée à Cuesmes. Créé en 1984, ce grossiste est aux avant-postes de l'évolution du monde la boulangerie-pâtisserie...

Paniblond c'est une histoire de famille. D'un côté vous avez le père, Alain Panici et la mère Danielle Blondiau, d'où le nom de l'entreprise. Aujourd'hui, ce sont les enfants qui tiennent les rennes, sous l'oeil toujours attentif du père fondateur, qui dresse un premier constat.

« Il n'y a plus personne au niveau boulangerie par rapport à il ya 45 ans. A Frameries, il y avait 22 boulangeries, il en reste 4. A Quaregnon, il y en avait 12, il en reste une ! » dénombre Alain Panici, co-fondateur de Paniblond.

Une qui fabrique sur place, s'entend. Et au vu des augmentations actuelles et du manque de main d'oeuvre, la situation ne risque pas de s'améliorer. Pour s'en rendre compte, petit tour dans les entrepôts de la société où boulanger, pâtissier, glacier, traiteurs ou restaurateurs viennent s'approvisionner.

« Au niveau du sucre, pour le moment on est stable, mais l'augmentation arrive bientôt. Pour les farines, la grosse augmentation va seulement arriver en septembre. On ne sait pas très bien où l'on va, ça dépendra des récoltes » explique Linda Panici, co-gérante de la société

Et s'il on se penche sur les farines grises, les chiffres sont encore plus préoccupants.

«  Les farines sont à plus de 50% d'augmentation et certaines à 100% ! » souligne Linda

Et ce ne sont pas les seuls ingrédients qu'utilisent les boulangers-pâtissiers. A part le chocolat qui se maintien jusqu'à présent, tous les autres frais grimpent.

« Les levures augmentent chaque année en janvier et on les a ré-augmentées en mars. On dit que début juillet, il y aura de nouvelles augmentations. Ils ont l'électricité et le mazout qui ont été multipliés par deux et le gaz, par trois » prédit Linda Panici

Sans compter aussi les augmentations sur les emballages...

« Un paquet de sous-tarte n'a jamais augmenté depuis 15 ans. On le vendait 8 euros, aujourd'hui c'est 15 et tous les emballages sont comme ça », ajoute Linda.

Cette inflation incessante oblige Linda à remettre à jour ses tarifs quotidiennement, une surcharge de travail aussi pour cette PME qui emploie neuf personnes. Dans le bureau, Danielle, la fondatrice constate aussi une évolution dans les quantités d'achat...

« Les gros clients achetaient une palette de ci, une palette de là. Maintenant ils prennent 5 cartons, ça a changé. Ils achètent peut-être autant mais pas en une fois », constate Danielle Blondiau, co-fondatrice de Paniblond.

Face à ces évolutions, la PME montoise doit elle aussi s'adapter. Comme dans la mode, il faut avoir une saison d'avance.

«  Ça se sont les santons qui vont être proposés à la vente pour les galettes des rois fin 2022/2023 » sourit Linda Panuci.

Des éléments que de plus en plus de particuliers recherchent également, parce qu'émissions de télé et situation sanitaire aidant, beaucoup se sont mis à la boulangerie-pâtisserie...Une autre évolution que ce grossiste constate.

0 Commentaires
223 vues
Back to top